Faits divers
URL courte
Par
11913
S'abonner

Un jeune résident d’un immeuble a sorti une carabine et a tiré sur ses voisins au prétexte qu’ils étaient trop bruyants, rapporte Ouest-France. La bille n’a pas atteint sa cible mais a traversé la vitre. L’arme a été confisquée.

Vendredi 19 février, en fin de soirée, une jeune Brestois de 21 ans n’a pas supporté le bruit de ses voisins, dans une résidence de la cité Montgolfier, non loin du centre-ville. Amateur d’Airsoft, il s’est emparé de sa carabine équipée d’une lunette de précision et a appuyé sur la détente, selon Ouest-France.

Une jeune femme se trouvait sur le balcon d’un autre immeuble en train de fumer une cigarette au moment des faits. La bille est passée à quelques centimètres d’elle, traversant sa fenêtre en PVC. Elle a immédiatement appelé la police.

Sur place, les agents ont effectué un rapide calcul de trajectoire afin de déterminer l’appartement d’où provenait le tir à air comprimé. Interrogé, le jeune a reconnu les faits, justifiant avoir tiré pour «calmer des voisins trop bruyants», détaille le Télégramme. Son arme a été confisquée et sera détruite.

Il n’a pas été placé en garde à vue, mais est convoqué au tribunal le 10 juin prochain pour «violence volontaire avec arme».

Législation

En France, la plupart des répliques d’Airsoft, semblables à de véritables armes à feu, sont classées dans la catégorie D. Leur vente est interdite aux mineurs et leur port et transport ne peut se faire qu’avec un motif légitime, apprécié au regard des lieux, des circonstances et du contexte.

Lire aussi:

Décès d'Olivier Dassault dans le crash de son hélicoptère
Attaque au couteau en pleine journée en Corse, plusieurs blessés
Plusieurs explosions en Guinée équatoriale font des centaines de blessés et de nombreux morts – images
Tags:
Brest (France), police, bruit, arme factice, carabine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook