Faits divers
URL courte
Par
203132
S'abonner

Déjà menacé de mort et de décapitation, le maire de Bron, près de Lyon, a été attaqué par une bande en visitant un quartier de sa ville. Bien qu’aucun blessé ne soit à déplorer, la voiture de l’élu a été violemment vandalisée.

Le maire de Bron Jérémie Bréaud a été attaqué dans la soirée du 24 février et son véhicule a été endommagé par plusieurs individus dans le quartier de Parilly alors qu'il rencontrait «des acteurs reconnus du territoire engagés en faveur de l'insertion, de l'emploi et de la formation des jeunes».

L’élu Les Républicains a publié une photo de sa voiture sur sa page Facebook. Sur celle-ci, les vitres du véhicule sont brisées, la carrosserie est cabossée et un rétroviseur ne tient plus qu’à un fil.

Comme Jérémie Bréaud l’a détaillé dans sa publication, ils ont été «la cible d'insultes, de menaces physiques et de jets de projectiles [canette, cailloux, morceaux de bois]».

«Sans la présence à nos côtés de ces acteurs reconnus du territoire, la situation aurait pu être dramatique», a indiqué le maire tout en ajoutant qu’il allait porter plainte.

Déjà menacé de mort

En janvier dernier, le maire Jérémie Bréaud avait déjà été menacé de mort. Comme il l’avait annoncé lui-même sur Facebook, des tags avaient été découverts sur des panneaux délimitant un chantier, dans le quartier de Parilly: «Bréaud, T mort. FDP Décapitation».

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
agression, attaque, maire, Lyon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook