Faits divers
URL courte
Par
112914
S'abonner

Une enquête a été ouverte en Gironde après le décès d’un homme dans un centre hospitalier. Selon de premiers éléments, il serait mort après avoir bu trop d'eau.

Un homme est décédé le 22 février au centre hospitalier de Cadillac, en Gironde. Il serait mort d’avoir bu trop d’eau, relate Le Républicain Sud-Gironde. Il pourrait s’agir de potomanie, un besoin maladif de boire.

La compagnie de gendarmerie de Langon-Toulenne a ouvert une enquête.

Une autopsie doit être pratiquée prochainement pour éclaircir les causes du drame.

La maladie

La potomanie est une pathologie résultant de troubles neurologiques, de perturbation de centres cérébraux régulant la soif ou encore de diabète de type 1 et 2, comme l’avait précédemment expliqué Le Figaro santé. Ainsi, une intoxication peut survenir lorsque la consommation d’eau dépasse les 10 litres par jour.

Pourtant, certaines personnes ont déjà absorbé plus de 15 litres d’eau, affirme RTL. Les causes de la maladie sont multiples, tant biologiques que psychologiques, mais la potomanie peut être mortelle. Le volume des urines augmentant, les reins sont en surchauffe et une hydratation excessive des cellules diminue la quantité de sel dans le sang, entraînant un œdème du cerveau.

Lire aussi:

«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
Édouard Philippe «porte tout l'échec» du début de quinquennat selon le président des Républicains
Le missile auquel Israël a riposté en frappant la Syrie a explosé près d’une centrale nucléaire
Discours de Vladimir Poutine: «les Occidentaux ont tendance à réagir un peu comme des enfants frustrés»
Tags:
eau, décès, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook