Faits divers
URL courte
Par
2050103
S'abonner

Une intervention de la BAC près d’Agen a mal tourné pour deux policiers qui ont été violemment frappés. Seule l’arrivée de renforts a pu arrêter l’agression, relate Sud Ouest. Deux suspects ont été arrêtés.

Deux policiers ont été blessés dans la nuit du 26 au 27 février après avoir essayé d’interpeller plusieurs suspects dans un camp de gens du voyage au Passage-d’Agen, dans le Lot-et-Garonne, informe Sud Ouest.

«Ils ont été lynchés», indique au journal Jean-Philippe Brunet, secrétaire départemental du syndicat Alliance Police.

Une course-poursuite et un policier attaqué

L’affaire débute vers deux heures du matin, alors qu’une patrouille de la Brigade anticriminalité (BAC) tente d’intercepter un véhicule roulant à grande vitesse avec quatre ou cinq personnes à son bord pendant le couvre-feu. Le conducteur refuse de se soumettre au contrôle et accélère. Après une course-poursuite de quelques minutes, les agents réussissent à bloquer la voiture près de l’hôtel Ibis, mais le conducteur et les passagers prennent la fuite en courant.

Des violences contre les policiers qui ont doublé en vingt ans
© Sputnik
Des violences contre les policiers qui ont doublé en vingt ans (Source: data.gouv.fr)

L’un des deux agents arrête rapidement l’un des fuyards. L’autre se met à poursuivre un autre suspect qui se cache dans le camp des gens du voyage voisin. À son arrivée au camp, le policier essuie des jets de cailloux, des coups de pied et de poing.

«Quatre personnes lui sont tombées dessus», précise M.Brunet.

Il fait usage de son pistolet à impulsion électrique, mais se retrouve finalement au sol.

Le premier renfort attaqué à son tour

Toutefois, l’agent de la BAC réussit à lancer un appel de détresse et une brigade de police secours composée de deux policiers et d’un adjoint de sécurité se rend sur les lieux.

«Vingt-cinq personnes font face aux policiers qui sont clairement en infériorité numérique. Un des fonctionnaires de police secours est à son tour projeté au sol et reçoit des coups. C’est un véritable lynchage», poursuit secrétaire départemental du syndicat Alliance Police.

Un deuxième usage de taser n’aide pas les policiers dont l’un reçoit un coup de bouteille à l’arrière du crâne. Il sera plus tard hospitalisé, d’après Sud Ouest.

«Sans l’arrivée de renforts, la situation aurait pu être dramatique», note Jean-Philippe Brunet.

Arrivée du second renfort

L’agression a pris fin après l’arrivée de policiers municipaux d’Agen.

Deux personnes, un mineur et un adulte, ont été interpellées et placées en garde à vue.

Sud Ouest précise que les deux suspects sont bien connus de la justice. Ils devraient être déférés devant le magistrat ce 28 février. Le plus âgé pourrait être jugé dans le cadre d’une comparution immédiate, tandis que l’adolescent pourrait faire l’objet d’une mise en examen devant le juge des enfants.

Les départements français les plus touchés par les violences commises contre les policiers en 2020
© Sputnik
Les départements français les plus touchés par les violences commises contre les policiers en 2020 (Source: data.gouv.fr)

 

Lire aussi:

La vidéo d’un homme poussant une femme dans les escaliers du métro parisien suscite une controverse
Le FSB russe arrête deux hommes soupçonnés de préparer un coup d’État en Biélorussie
En continu: Prague annonce l'expulsion de 18 diplomates russes
L’ex-Monsieur Brexit inquiet d’une sortie française de l’UE
Tags:
Agen, Brigade anti-criminalité (BAC), police, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook