Faits divers
URL courte
Par
5720
S'abonner

Après une bagarre qui a éclaté à Saint-Denis (93), l’un des belligérants a été placé dans un coma artificiel suite à un grave traumatisme crânien, fait savoir le maire de la ville. Il a assuré «tout mettre en œuvre» pour lutter contre les violences entre jeunes dans la commune.

Une rixe entre deux collégiens de Saint-Denis a fini par la blessure grave de l’un entre eux, qui a été placé dans un coma artificiel, indique le maire de la commune dans un communiqué.

Cette bagarre a eu lieu le 3 mars et il ne s’agit pas de la première entre des jeunes de la ville.

Dans le communiqué, le maire assure que les autorités cherchent à réduire les tensions entre les agitateurs.

«Mathieu Hanotin réaffirme sa volonté de tout mettre en œuvre afin de faire diminuer les tensions actuelles entre jeunes. De nombreux moyens sont mobilisés par la ville afin de lutter contre ces violences et leurs conséquences dramatiques», indique le document.

Lutte contre les violences

Le maire a précisé par ailleurs qu’une réunion avait été organisée sur la lutte contre de nombreuses violences. Les services des villes d’Aubervilliers et de Saint-Denis, avec l’ensemble des acteurs éducatifs, des élus, de la préfecture et des associations de prévention, ont été invités à «réfléchir collectivement à des outils pertinents pour endiguer les phénomènes de rixes».

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
France, bagarre, Saint-Denis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook