Faits divers
URL courte
Par
8636
S'abonner

Un tir d’arme à feu a transpercé les fenêtres d’un commissariat toulonnais, manquant de peu un agent de police et une plaignante. Le maire et les forces de l’ordre ont fait part de leur colère.

Le commissariat de la Beaucaire, dans l’ouest de Toulon, a été la cible d’un coup de feu, qui a failli coûter la vie à un fonctionnaire de police, rapporte France Bleu. Le projectile, sans doute du 9 mm selon la radio locale, a traversé une fenêtre avant de finir sa course dans un mur.

Un policier était alors présent dans la pièce et a vu la balle se ficher à quelques centimètres de sa tête. En état de choc, il a été transporté vers un établissement hospitalier de la ville.

«Le collègue qui était sur place, la balle aurait pu le toucher […]. Il sait qu'il a risqué sa vie. Et à chaque fois qu'il ferme les yeux, il voit la balle qui est logée dans le mur et sa tête qui est à 20 centimètres», explique à France Bleu Sébastien Soulé, secrétaire départemental du syndicat Alliance.

La balle aurait également pu atteindre une femme venue déposer plainte, qui a eu la chance de sortir de la pièce quelques instants auparavant, ajoute le syndicaliste.

Le maire en colère contre les trafics

Du côté des autorités, le maire de Toulon Hubert Falco (LR) ne décolère pas. Il incrimine le trafic de drogues, même si aucune opération d’envergure n’a eu lieu dans ce cadre ces derniers jours, précise France Bleu.

«Cela n'est pas un acte pour impressionner, ils ont tiré pour tuer […]. À 20 centimètres près, c'est un fonctionnaire de police qui prenait la balle dans la tête. C'est une escalade de la violence qui est due aux trafics de drogues. Aux consommateurs, je dis qu'ils ont une part de responsabilité», déclare le maire à la radio.

Une enquête a été ouverte pour tentative d'homicide. Les investigations de la Sûreté départementale vont tenter d’éclaircir les motivations réelles de l’acte. Des saisies d’armes ont déjà été réalisées dans les immeubles jouxtant le commissariat, mais leur lien avec les faits n’est pas avéré.

Le maire de Toulon a demandé au ministre de l’Intérieur l’envoi de renforts policiers. Le préfet du Var s’est rendu sur place.

Lire aussi:

Le Conseil constitutionnel valide l'extension du pass sanitaire mais censure l'isolement obligatoire
Un ministre assure que l’État prendra en compte les «remarques» du Conseil constitutionnel, pourtant obligatoires
Le fils du chah d'Iran exhorte l'Occident à donner le coup de grâce à la République islamique
Tags:
coups de feu, Toulon, commissariat, insécurité, arme à feu
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook