Faits divers
URL courte
Par
9450
S'abonner

Un homme de 42 ans a été placé en garde à vue à Nantes après que, vendredi 12 mars, il aurait blessé avec une hache son voisin du dessous. Ce dernier, hospitalisé avec une large plaie au visage, affirme que le bruit excessif que faisait son voisin est à l’origine de leur différend.

Un différend entre deux voisins à Nantes a fini dans la soirée du vendredi 12 mars par l’hospitalisation de l’un d’eux et l’interpellation de l’autre, écrit Ouest-France.

À en croire le premier qui, visage en sang, a été conduit en urgence au CHU de Nantes, il était excédé par le bruit que faisait son voisin du dessus. C’est pourquoi, vers 20h45, il serait monté pour lui demander de baisser le son.

Au cours de la dispute, le voisin du dessus, âgé de 42 ans, aurait sorti une hache et aurait porté à l’homme des coups au visage, avant de prendre la fuite.

Finalement, après quelques heures de recherche, l’homme a été interpellé chez lui mais l’arme à l’origine des blessures n’a pas été retrouvée. Très alcoolisé, le suspect a été placé en cellule de dégrisement. Samedi soir, sa garde à vue a été prolongée de 24 heures.

La vie de voisinage gâchée par le bruit

L’enquête de L’Express publiée mi-février et basée sur les chiffres de l’assureur Axa Faxe a révélé qu’entre 2019 et 2020 les demandes d'information juridique en matière de conflits de voisinage avaient bondi de 31%. Les constats de nuisances sonores établis par l’assureur ont également crû de 39% au cours des mois de confinement et de couvre-feu.

Michael Sibilleau, directeur du Groupement parisien inter-bailleurs de surveillance, a indiqué au quotidien que, dans l'habitat social de la capitale, les deux tiers de leurs interventions correspondaient à des nuisances sonores. L’Express indique que l’un des principaux facteurs qui exacerbe la situation est l’insonorisation insuffisante dans les vieux bâtiments, problème qui concerne plusieurs villes françaises.

Lire aussi:

Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 replonge sous la barre des 35.000 en 24h en France
Ce propriétaire d’hôtel avait loué une chambre à Xavier Dupont de Ligonnès la première nuit de sa cavale
Des médecins avouent avoir vacciné des moins de 55 ans à l’AstraZeneca malgré une recommandation contraire
Tags:
blessés, victimes, hache, France, Nantes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook