Faits divers
URL courte
Par
4838
S'abonner

Un collégien accusé d’avoir harcelé un camarade s’est défenestré lundi dans le Val-de-Marne. Il a été transporté à l’hôpital en état d’urgence absolue. Un drame qui intervient moins de deux semaines après le meurtre d’Alisha, dont la mort a soulevé le sujet du harcèlement scolaire.

Un garçon de 11 ans s’est défenestré lundi du 4e étage d’un immeuble à Vitry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne, rapporte Le Parisien.

Selon ses informations, il aurait été puni par son établissement scolaire pour avoir harcelé un camarade, puis grondé par sa mère.

Il laisse un courrier d'excuses

Avant de sauter, le collégien a laissé un courrier d'excuses. Or, indique Le Parisien, le garçon n’aurait pas exprimé d'intention suicidaire dans cette note.

Le jeune a été conduit à l'hôpital Necker à Paris dans un état d'urgence absolue. Sa mère, traumatisée par le drame, a été également prise en charge par les pompiers et emmenée à l'hôpital.

Une enquête a été ouverte pour étudier les circonstances exactes de l’événement.

Harcèlement à l’école

Ce drame intervient moins de deux semaines après la mort d’Alisha, une adolescente violemment harcelée et tuée le 8 mars par deux camarades de classe. La veille, le 14 mars, une marche blanche a eu lieu à Argenteuil en sa mémoire.

Selon les chiffres relayés par l’Observatoire-Santé, au total, 700.000 élèves sont victimes de harcèlement scolaire chaque année. Dans un entretien au Parisien, le ministre de l'Éducation nationale a affirmé le 13 mars mener avec Gérald Darmanin et Éric Dupond-Moretti «une action conjointe pour combattre le phénomène aux abords des établissements».

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
Val-de-Marne, incident, élèves, fenêtre, école, harcèlement
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook