Faits divers
URL courte
Par
0 524
S'abonner

Un lycéen du Vaucluse a trouvé sa propre méthode pour éviter d’aller en classe: il a affirmé avoir tué trois personnes devant sa conseillère principale d’orientation, selon Le Dauphiné.

Un jeune de 16 ans d’Orange a déclaré le 22 mars à la conseillère principale d’orientation (CPE) de son lycée qu’il avait commis trois meurtres par vengeance dans la région lyonnaise et à Orange, relate le journal Le Dauphiné.

Le lycéen a affirmé avoir voulu venger sa copine qui s’était suicidée après une agression.

Alertée par la CPE, la police a lancé une enquête qui a établi qu’il s’agissait d’un mensonge. Interpellé, le jeune a confié avoir tout inventé pour ne pas aller en cours. Il a passé 48 heures en garde à vue avant d’être relâché et convoqué devant le délégué du procureur de Carpentras en juin prochain pour dénonciation mensongère de crimes imaginaires.

Il devrait écoper d’un rappel à la loi et d’un stage de citoyenneté, selon Le Dauphiné.

Un meurtre fictif, une idée qui devient à la mode?

En février, les médias ont annoncé qu’un Ukrainien avait appelé la police pour signaler un meurtre fictif dans l'espoir que les forces de l'ordre nettoient sa route recouverte de neige en venant l'arrêter.

Arrivés à bord d’un tout-terrain, les policiers ont découvert que la victime prétendue était saine et sauve et que personne ne l’avait attaquée. Après que la route a été déneigée, le faux tueur s’est dit mécontent de la qualité des travaux et espéré que la police allait terminer le travail.

Lire aussi:

L'ancien ministre Éric Raoult est mort
Expulsion de diplomates, interdiction d'entrée: Moscou riposte aux sanctions US
Sans assimilation, le risque «d’une guerre de tous contre tous»? – vidéo
Il était «mal informé»: Thierry Breton tacle Renaud Muselier après sa précommande de Spoutnik V
Tags:
lycéens, Vaucluse, Orange, France, meurtre
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook