Faits divers
URL courte
Par
7178
S'abonner

En Corrèze, un simple contrôle pour non-port du masque s’est soldé par le retour en détention d’un individu en fuite depuis quelques mois. L’homme doit encore y purger deux mois.

En fuite depuis trois mois, un détenu a été interpellé mardi 30 mars lors d’un simple contrôle pour non-port du masque dans les rues de Brive-la-Gaillarde, en Corrèze, rapporte ce 3 avril L’Est Républicain.

Ce Corrézien de 47 ans au casier judiciaire chargé (31 mentions) bénéficiait d’une peine de prison aménagée, en partie externalisée, dans un établissement qu’il devait quitter en février à Aurillac, dans le Cantal, mais où il ne s’est pas représenté depuis décembre dernier, précise le quotidien régional.

C’est lors d’un contrôle pour non-port du masque que les policiers se sont rendus compte que le quadragénaire était recherché.

Maux de ventre

Lors de l’audience il a tenté de se justifier:

«Je ne voulais pas commettre de délit, explique-t-il, mais rejoindre les urgences de l’hôpital de Brive où je voulais soigner des maux de ventre qui me faisaient beaucoup souffrir».

Sauf que l’homme ne s’est rendu à l’hôpital qu’en février après avoir séjourné chez un ami et avoir été pris en charge par le SAMU social, précise L’Est Républicain, citant le tribunal.

Le Corrézien a finalement été condamné à deux mois de prison avec mandat de dépôt. Il n'a commis aucun délit pendant sa cavale.

Contrôles plus stricts

Alors que l’épidémie continue sa progression en France, les contrôles du respect des règles anti-Covid s’intensifient. Ainsi, le week-end dernier, 17.700 contrôles de personnes et 293 d’établissements ont été effectués en Île-de-France. 2.243 verbalisations y ont été dressées pour «défaut d'attestation» et 954 autres pour «non-port du masque».

Lire aussi:

Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
Tags:
interpellation, prison, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, masques, fuite, police
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook