Faits divers
URL courte
Par
4237100
S'abonner

Œil rouge, lèvres ouvertes, hématomes. Pascal Praud a diffusé dans L'Heure des pros sur CNews des images de Bernard Tapie et de son épouse qui ont été violemment agressés dans la nuit du 3 au 4 avril lors d'un cambriolage à leur domicile à Combs-la-Ville.

L’animateur du plateau de L'Heure des pros sur CNews a montré ce lundi 5 avril des photos des visages tuméfiés de Bernard Tapie et de son épouse Dominique suite à leur violente agression dans la nuit du 3 au 4 avril lors d'un cambriolage à leur domicile à Combs-la-Ville (Seine-et-Marne).

​«Les visages abîmés témoignent de la brutalité de ces agresseurs», lance l’animateur, résumant les faits et qualifiant les quatre individus de «lâches, cupides, barbares qu'on espère un jour juger, condamner, emprisonner».

Invité sur le plateau, leur fils Laurent Tapie estime qu’il s’agit d’un acte prémédité.

​«Ce sont des gens qui étaient très organisés [...]. On a suffisamment d'éléments pour penser que ce sont des gens qui ne sont pas arrivés comme ça, à l'improviste [...]. Ils ont probablement regardé qui allait et qui venait. Dans la façon dont ils sont rentrés dans la maison, ils semblaient être renseignés», avance-t-il.

Témoignage d’un autre fils

Interrogé sur BFM TV, Stéphane Tapie, autre fils de Bernard, parle de «cauchemar».

​«Ils ont été réveillés avec des lampes dans les yeux, attachés et roués de coups. Ma belle-mère essayant de protéger mon père, elle leur a dit: "arrêter", "il est malade, il a un cancer". Ils l'ont traînée par les cheveux dans toute la maison en lui demandant où se trouvait le coffre-fort, qu'il n'y a malheureusement pas. Plus la réponse était "il n'y en a pas" et plus elle prenait des coups».

Il ajoute que Bernard et Dominique Tapie sont extrêmement marqués physiquement.

«J’ai été très choqué de voir ma belle-mère aussi marquée. S’en prendre à une femme comme ça c’est lamentable, c’est honteux», dénonce-t-il.

Les faits

Une source policière a confié à Sputnik que quatre personnes cagoulées ont participé au cambriolage, «trois Africains et un de type nord-africain». Ils se sont introduits par une fenêtre du premier étage.

Les Tapie ont été attachés avec des câbles électriques. Bernard a reçu un coup derrière la tête. Frappée au visage, son épouse a été traînée.

Les cambrioleurs sont repartis avec des bijoux et une Rolex, selon la source. Un gant a été retrouvé. Dominique est parvenue à se défaire de ses liens pour se rendre chez une voisine d'où elle a donné l'alerte.

Une enquête en cours

D'après l'AFP, l'épouse de Bernard Tapie, légèrement blessée, a été transportée à l'hôpital.

La police judiciaire de Versailles a été saisie pour vol aggravé avec violences et séquestration, a précisé le 4 avril à l'AFP une autre source proche du dossier. Le parquet de Paris a repris l'enquête ouverte par le parquet de Melun après le cambriolage du couple.

«La Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Paris s'est saisie (dimanche) des faits subis par Monsieur Tapie et son épouse la nuit précédente. L'enquête, suivie des chefs de vol en bande organisée, séquestration pour faciliter la commission d'une infraction en bande organisée et association de malfaiteurs, est confiée à la Direction régionale de la police judiciaire de Versailles», a indiqué à l’AFP le parquet de Paris.

Lire aussi:

Manifestations anti-pass sanitaire: la liberté de la presse «entravée»
«Pas le droit de marcher sur leur trottoir»: le tournage d’une série Netflix à Paris pose problème aux habitants
Empoisonnement présumé de Navalny: les services secrets russes connaissent «une partie de la vérité»
Tags:
France, Bernard Tapie, agression
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook