Faits divers
URL courte
Par
3517328
S'abonner

Alors qu’un conducteur roulant à vive allure sur la Croisette à Cannes a renversé un policier et a refusé de s’arrêter, un autre fonctionnaire a ouvert le feu contre le véhicule fou ce mercredi 7 avril, selon Nice-Matin.

Fonçant à très vive allure, une voiture sur la Croisette à Cannes a refusé d’obtempérer et de s’arrêter après qu’elle a renversé un policier. Son collègue a ouvert le feu contre le véhicule, informe Nice-Matin sur des faits qui se sont produits ce mercredi 7 avril.

Une Mercedes Classe A a été repérée par les forces de l’ordre vers 15 heures. Les fonctionnaires ont tenté de s’interposer pour que le conducteur du véhicule s’arrête. Toutefois, ce dernier a choisi de continuer et a roulé sur le trottoir, faisant tomber un scooter garé, ainsi que l’un des policiers.

Dans ce contexte, un policier municipal a pris la décision de faire usage de son arme à feu pour mettre fin à la course. Alors qu’il a tiré contre le véhicule en fuite, un projectile l’a atteint sans toutefois faire de victime.

Le policier renversé a été hospitalisé avec une blessure légère à la jambe.

Qui était à bord?

Les forces de l’ordre ont fini par arrêter le véhicule et interpeller les deux occupants, un conducteur et un passager: deux hommes azuréens âgés de 24 et 33 ans, précise le journal. Qui plus est, il s’est avéré que la Mercedes qui roulait sur la piste cyclable avait de fausses plaques d’immatriculation.

Les suspects ont été placés en garde à vue pour refus d’obtempérer et violences volontaires sur personne détentrice de l’autorité publique. Les motivations de leurs actes restent pourtant inconnues.

Lire aussi:

Les nombres de décès quotidiens dus au Covid et de malades en réanimation grimpent en France
La police allemande patrouille à La Rochelle aux côtés de la gendarmerie – photo
Un trentenaire décède après sa vaccination au Pfizer dans les Landes, la famille y voit un lien et porte plainte
Tags:
fuite, blessés, véhicule, police, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook