Faits divers
URL courte
Par
251578
S'abonner

Après la découverte d'inscriptions «immondes» sur le centre culturel islamique de Rennes, le ministre de l’Intérieur a exprimé son indignation et promis la «protection» des lieux de culte musulmans à deux jours du début du ramadan.

Gérald Darmanin a exprimé ce dimanche 11 avril «tout le dégoût» qu'ont inspiré au gouvernement les tags antimusulmans sur le centre culturel islamique Avicenne de Rennes.

«Le Président m'a demandé de dire aux dirigeants de cette association [...] tout le dégoût que nous inspirent ces inscriptions qui sont des insultes, des insultes aux musulmans français, des insultes à la France», a déclaré le ministre de l'Intérieur après sa rencontre avec les responsables du centre.

Lieux de culte «bienvenus»

«Tout lieu de culte, tout lieu d'inspiration religieuse est le bienvenu dans notre pays et nous devons la protection à nos concitoyens musulmans comme nous le devons à nos concitoyens chrétiens ou juifs», a-t-il ajouté.

«À deux jours du mois de ramadan, je veux dire à nos concitoyens musulmans que consigne a été donnée vendredi aux préfets de particulièrement les protéger en cette période de fête religieuse.»

Évoquant des inscriptions «immondes», il a assuré que «la République doit protéger tous ses enfants».

Dimanche matin, des tags racistes ont été découverts sur les murs extérieurs du centre islamique Avicenne, où l'on pouvait lire notamment: «les croisades reprendront», «Charles Martel sauve nous», «non à l'islamisation», «France éternelle».

Lire aussi:

Plus de 15.000 nouveaux cas de Covid-19 dénombrés en France en 24 heures
Voici ce que l’on risque en publiant son QR Code de vaccination sur Internet
«Nous n'avons jamais eu de problèmes avec nos voisins»: deux adolescents brûlés au cocktail Molotov à Jaffa
Effondrement d'un bâtiment abritant plusieurs médias internationaux à Gaza sous les frappes israéliennes - vidéo
Tags:
musulmans, Rennes, Gérald Darmanin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook