Faits divers
URL courte
Par
62623
S'abonner

En tentant de récupérer une moto volée à Étampes, dans l’Essonne, des policiers ont été pris à partie par une centaine de jeunes qui se trouvaient à proximité, selon BFM TV. Un agent a été légèrement blessé, tandis que deux individus ont été placés en garde à vue.

Dimanche 11 avril, des policiers ont été pris à partie par une centaine d’individus à Étampes (Essonne) alors qu’ils tentaient d’y récupérer une moto volée, informe BFM TV. L’un des policiers, touché au crâne par un jet de pierre, a été légèrement blessé. Deux personnes ont été interpellées, dont le conducteur de la moto volée, et ont été placés en garde à vue.

Tout a commencé avec un signalement d’un homme originaire du Calvados. Il avait rendez-vous à Étampes pour son deux-roues qu’il avait mis en vente sur LeBonCoin. Il s’est fait agresser et sa moto lui a été dérobée. Vers 17h, des policiers ont repéré la moto volée et ont tenté d’interpeller son agresseur, mais la situation a dégénéré.

Une cinquantaine de jeunes qui se trouvaient à proximité, aux abords d’un terrain de football, ont décidé d’intervenir et ont pris à partie les forces de l’ordre. La gendarmerie a été appelée en renfort, mais entretemps, d’autres jeunes sont arrivés, leur nombre avoisinant la centaine, indique la chaîne. La moto en question a pu être récupérée, a précisé la Police nationale de l’Essonne.

Deux vidéos des faits ont été relayées sur les réseaux sociaux, l’une montre l’intervention de la brigade motocycliste tentant d’interpeller le jeune soupçonné d’avoir volé la moto. L’autre, reprise depuis Snapchat, montre des dizaines de jeunes courir après une voiture de police. «Allumez-les», «niq***-les», crie à plusieurs reprises l’auteur de la vidéo. Les affrontements ont duré environ une demi-heure.

Réactions

Les eurodéputés Gilbert Collard et Jean-Lin Lacapelle, tous deux issus du Rassemblement national, ont fait part de leur indignation sur Twitter. «On ne veut plus de lâcheté politique, on veut des actes!», réclame le premier. «Il est temps de rappeler à la racaille de quel côté se trouvent l'ordre et l'autorité!», plaide l’autre.

Par ailleurs, Le Parisien rapporte d’autres attaques à Grigny (Essonne) dans la nuit de samedi à dimanche. La police y a été prise à partie à trois reprises par des groupes de plusieurs dizaines de personnes, lesquelles ont fait usage de mortiers d’artifice. Les policiers ont dû faire usage de grenades lacrymogènes pour les disperser. Aucun blessé n’est à déplorer.

Lire aussi:

Tsahal affirme avoir déjoué une attaque du Hamas impliquant une arme sous-marine - vidéo
En continu: une roquette tirée depuis Gaza frappe un immeuble à Ashdod, plusieurs blessés
L’hôtel de ville de Nice arbore le drapeau israélien – photo
Double meurtre dans les Cévennes: la cache où le suspect s’est réfugié lors de sa fuite – photos
Tags:
moto, vol, garde à vue, attaque, Essonne, police
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook