Faits divers
URL courte
Par
7224
S'abonner

Un trentenaire a été blessé de plusieurs balles ce lundi à Montpellier, son pronostic vital est engagé, informe le Métropolitain. Le tireur, qui se trouvait en voiture, est toujours recherché. Pendant ce temps, Emmanuel Macron et Gérald Darmanin sont venus y défendre leur politique de «sécurité du quotidien».

Lundi 19 avril, à 11h15, un homme âgé d’une trentaine d’années a été grièvement blessé par arme à feu dans le quartier des Beaux-Arts de Montpellier. Son pronostic vital est engagé, informe le Métropolitain. Il a été transporté en urgence absolue par le Service départemental d'incendie et de secours 34 au CHU de la ville. Le tireur, véhiculé, est toujours en fuite.

France Bleu précise qu’il a reçu deux balles dans la poitrine et une dans le dos. Une arme à feu a été retrouvée sur place, mais il s’agit de celle de la victime, qui aurait eu le temps de riposter. Ainsi, la police est à la recherche d’un véhicule dont le pare-brise présente un impact de balle. La photo de ce dernier a été diffusée auprès des polices nationale et municipale.

La Direction territoriale de police judiciaire s’est saisie de l’enquête. Elle devra notamment déterminer les circonstances de cette tentative d’homicide, avec un piéton qui se déplaçait armé, et si elle est liée à d’autres affaires récentes à Montpellier. En effet, dans la nuit du vendredi 16 au samedi 17 avril, un homme avait déjà été lourdement blessé par balles, dans un autre quartier.

Visite de Macron

Cette attaque intervient également au moment de la visite d’Emmanuel Macron et de Gérald Darmanin à Montpellier sur le thème de la «sécurité du quotidien». Ils se sont notamment rendus au commissariat central en fin de matinée afin d’y annoncer un renfort de policiers. Le chef de l’État venait y défendre son bilan sécuritaire ainsi que la récente adoption de la loi dite de «sécurité globale».

La veille, dans un entretien au Figaro, il avait annoncé la création de 50 postes dans la police nationale et 40 dans la police municipale à Montpellier. Il y a reconnu que la France fait face «à une augmentation de la violence sur les personnes» et une «progression des violences du quotidien», déplorant que forces de l’ordre et pompiers en soient les principales victimes.

Lire aussi:

Le Hamas lance un nouveau barrage de roquettes vers Israël
Moscou exige qu’Israël cesse «immédiatement et entièrement» sa politique de colonisation
Un migrant en tue un autre et tente de violer une femme en pleine rue en 24h à Paris
Tags:
tentative de meurtre, arme à feu, Gérald Darmanin, sécurité, Emmanuel Macron, Montpellier
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook