Faits divers
URL courte
Par
322068
S'abonner

Alors que le sujet de la sécurité est incontournable pour la présidentielle, Emmanuel Macron s’est rendu ce lundi à Montpellier pour défendre sa stratégie sécuritaire. Toutefois, à l’approche du commissariat de la ville, il a été hué par des manifestants.

La sécurité figure parmi les enjeux phares de la campagne présidentielle à venir. Ce 19 avril, Emmanuel Macron est en déplacement à Montpellier sur ce thème qui préoccupe de nombreux Montpelliérains.

Arborant des pancartes «Police floutée, justice aveugle», une centaine de manifestants se sont rassemblés devant l'hôtel de police pour la venue du Président de la République. Le cortège de ce dernier est arrivé au commissariat sous les huées.

Dans une vidéo de Midi libre, un homme, supposément le Président, sort son bras par la fenêtre du cortège pour saluer la foule qui… continue de le huer.

À son arrivée à la CAF, le Président a été également accueilli avec des slogans «Macron démission» par une grande foule. Ce rassemblement de manifestants a été marqué par des tensions avec les CRS qui ont établi un périmètre de sécurité.

Échange avec les policiers

Durant leur visite au commissariat, MM. Macron et Darmanin ont rencontré des fonctionnaires en présence du préfet et du maire de Montpellier, Michaël Delafosse.

Cette visite intervient au lendemain de la publication d’un entretien du chef de l’État au Figaro, dans lequel il réaffirme sa volonté de créer au total 10.000 postes supplémentaires de gendarmes et de policiers d’ici à 2022.

Après le commissariat, le Président doit se rendre dans le quartier de la Mosson, dans le nord-est de la ville, pour échanger sur la prévention de la délinquance avec les acteurs de terrain au Centre social de la Caisse d’allocations familiales (CAF).

Au sein du commissariat, des policiers ont partagé leurs difficultés au Président. «Vous récoltez les drames de la société. C'est pour cela qu'on investit dans l'éducation», a répondu ce dernier, répétant qu’il tiendrait son objectif de 10.000 policiers supplémentaires d'ici 2022, dont 50 de plus à Montpellier.

Un blessé par balles en pleine visite

En pleine visite de M.Macron, un homme a été blessé par balles dans le quartier des Beaux-Arts à Montpellier. Touché dans le dos et à la poitrine par trois tirs, il a été transporté à l'hôpital par les pompiers. Il est «entre la vie et la mort», selon Midi libre. Une arme a été retrouvée sur place mais le tireur a réussi à s'enfuir.

La sécurité, un sujet majeur de la prochaine élection présidentielle

Selon un sondage d’Elabe, les électeurs citent presque à égalité l'emploi (31%), le pouvoir d'achat (31%) et la sécurité (30%) comme les thèmes qui compteront le plus dans leur choix à l'élection présidentielle de 2022.

Viennent ensuite l'immigration (25%), l'environnement et l'écologie (22%), les retraites (21%), les inégalités et les injustices sociales (20%).

La gestion de la crise sanitaire n'est citée que par 18% des électeurs, et la menace terroriste par 14%.

Lire aussi:

Tsahal affirme avoir déjoué une attaque du Hamas impliquant une arme sous-marine - vidéo
En continu: une roquette tirée depuis Gaza frappe un immeuble à Ashdod, plusieurs blessés
L’hôtel de ville de Nice arbore le drapeau israélien – photo
Double meurtre dans les Cévennes: la cache où le suspect s’est réfugié lors de sa fuite – photos
Tags:
Présidentielle française 2022, sécurité, commissariat, Emmanuel Macron, Montpellier
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook