Faits divers
URL courte
Par
158029
S'abonner

Plusieurs centaines de personnes ont enfreint l’interdiction de se réunir le 30 avril pour une rave party en Bretagne. Parties en plusieurs groupes de voitures, elles ont tenté de brouiller les pistes. Les forces de l’ordre les ont pourtant retrouvées, ont fait évacuer les lieux vers 1h du matin et ont dressé 330 procès-verbaux.

Alors que l’interdiction de tout rassemblement festif à caractère musical a été statuée en Bretagne le 30 avril en raison du risque de raves party, environ 500 personnes ont participé à l’une d’elles dans les Côtes-d’Armor.

Avant d’être dispersés, les contrevenants ont joué au jeu du chat et de la souris avec les forces de l’ordre pendant plusieurs heures vers Cohiniac, à une vingtaine de kilomètres au sud de Saint-Brieuc, rapporte France Bleu.

Une cinquantaine de voitures, de fourgons et de camping-cars sont partis de façon éparpillée vers 19 depuis Langueux pour, apparemment, brouiller les pistes.

Bloqués par du lisier

Arrivant à un parking qui semblait être leur point de destination, ils ont eu une mauvaise surprise. La prairie était couverte de lisier épandu par un agriculteur par crainte qu’une fête se tienne à côté de chez lui.

Les teufeurs ont dû faire demi-tour avant de s’installer dans le secteur du Haut Corlay, près des éoliennes. Les gendarmes sont intervenus vers 1h du matin pour évacuer les lieux. Sept d’entre eux ont été agressés.

Aucune interpellation n’a eu lieu, bien que certaines personnes aient fait l’objet de contrôles d’attestation. Le ministre de l’Intérieur a fait état de 330 verbalisations. Selon les plaques d’immatriculation, ces individus venaient de tout le Grand-Ouest, poursuit le média.

Selon la préfecture du département cité par Ouest-France, il y avait environ 300 personnes. De 70 à 80 voitures ont été retrouvées près des éoliennes, indique le quotidien.

L’interdiction de tout rassemblement est en vigueur jusqu’au lundi 3 mai dans les départements du Finistère, d’Ille-et-Vilaine, du Morbihan et des Côtes d’Armor. La possibilité de participer à tout rassemblement de plus de 1.000 personnes à condition de présenter un pass sanitaire a été annoncée par le Président pour le 30 juin.

De multiples raves party illégales se sont déjà tenues partout en France. L’une des plus marquantes a eu lieu en Bretagne, à Lieuron, du 31 décembre au 2 janvier. Plus de 2.500 personnes y avaient participé.

Lire aussi:

Le MoDem lâche LREM, l'Assemblée rejette le pass sanitaire
«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Israël envoie plus de 80 chasseurs pour frapper 150 cibles militaires dans la bande de Gaza - vidéo
Tags:
gendarmes, Bretagne, interdiction, soirée, fête
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook