Faits divers
URL courte
Par
75012
S'abonner

Un incendie a été constaté devant le portail de la mosquée turque à Albertville gérée par Millî Görüs, association qui souhaite également ouvrir une école musulmane. Selon France Bleu, une enquête a été ouverte afin de déterminer s’il s’agit d’un acte criminel.

Vandalisme hasardeux ou incendie criminel? C’est la question que pose ce feu de poubelle constaté mardi devant une mosquée d’Albertville (Savoie) gérée par la Confédération islamique Millî Görüs (CIMG). Une enquête a été ouverte pour déterminer la nature de cet acte, indique France Bleu. Aucun blessé n’est à déplorer.

Pour la CIMG, il ne fait aucun doute que l’incendie est volontaire et visait la mosquée. Dans une publication Facebook du mardi 4 mai avec des photos montrant les dégâts causés, l’association affirme qu’un individu a aspergé d’essence le portail du lieu de culte avant d’y mettre feu puis de repartir en voiture. «Nous espérons que le/les fautif(s) seront retrouvés et jugés le plus rapidement possible», indique l’association.

École musulmane

Cette dernière se trouve dans le collimateur de la mairie depuis plusieurs semaines pour son projet de construction d’une école confessionnelle musulmane à proximité de la mosquée. Le maire Frédéric Burnier-Framboret avait tenté de faire annuler le permis de construire sur des motifs d’urbanisme, mais le tribunal administratif de Grenoble l’avait ensuite forcé à l’autoriser.

En réponse, l’édile a publié début avril une tribune dans Le Figaro, affirmant que le futur établissement prodiguera «un enseignement "hors contrat", sur des bases et des valeurs premières qui ne sont pas celles de notre République», soulignant que Millî Görüs a refusé de signer la charte des principes pour l’islam en France. Il a également fait appel de la décision.

Enquête ouverte

Les enquêteurs ont récupéré les images de la vidéosurveillance et devront déterminer s’il s’agit d’un incendie criminel, et s’il visait véritablement la mosquée. «Aucun lien à ce stade avec la polémique de ces dernières semaines», a assuré le maire mardi à France Bleu.

Contactée par Sputnik, la direction départementale n’a pas souhaité donné de précisions sur l’avancée de l’enquête.

Lire aussi:

Quelle forme pourrait prendre une «guerre mondiale» déclenchée par les États-Unis et la Chine?
Les vaccins à ARN messager modifient notre code génétique? La crainte des anti-vaccins passée au crible
Lassé du bâton occidental, le Liban se tourne vers la carotte de Téhéran, Moscou et Pékin
Tags:
enquête, école islamique, Albertville, mosquée, incendie criminel, incendie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook