Faits divers
URL courte
Par
202628
S'abonner

La mairie de Montreuil a dû rapidement intervenir le 13 mai, un jour férié, après la découverte de tags nazis sur le portail et l’un des murs d’un lycée de la ville.

Plusieurs croix gammées dessinées au marqueur noir ont été découvertes jeudi 13 mai sur le portail et l’un des murs du lycée Jean-Jaurès à Montreuil, en Seine-Saint-Denis. Une photo de l’entrée du lycée a été postée sur Twitter.

​Le maire de la ville, Patrice Bessac, a dénoncé les inscriptions sur le même réseau social, les qualifiant d’«immondes» et d’«intolérables», avant de promettre de les faire effacer dans la journée. Le premier adjoint au maire, Gaylord Le Chéquier, a aussi jugé les tags «immondes», indiquant avoir prévenu les services de la ville en vue de les faire enlever au plus vite.

«Aucune banalisation! Il n’est pas question de laisser des tags racistes et antisémites à la vue de tous, dans l’espace public», a-t-il ajouté.

Quatre heures plus tard, les surfaces couvertes de tags étaient déjà rafraîchies, selon un autre message de M.Le Chéquier. 

​​Selon Le Parisien, les services de la mairie ont pris des photos avant que les croix gammées ne soient effacées, en vue d’un dépôt de plainte.

En décembre 2016, la ville de Montreuil a déjà signalé l’apparition de croix gammées et d’inscriptions antisémites et anti-Rom sur le portail, la boîte aux lettres et le tableau d’affichage de l'école Anne-Franck. La police a plus tard identifié et interpellé un homme du voisinage, selon les médias.

Tags haineux en France

Ces derniers mois, de nombreuses inscriptions haineuses ont été observées dans plusieurs villes de France.

Des tags nazis ont été retrouvés à Échouboulains, Écrennes et Vaux-le-Pénil en janvier, une semaine après la découverte de croix gammées inscrites sur des dizaines de tombes du cimetière de Fontainebleau.

Des inscriptions racistes ont été découvertes à deux reprises sur les murs d’un lieu de culte musulman à Rennes en avril.

Début mai, des croix gammées et des inscriptions antisémites ont été retrouvées sur les murs du collège Gérard-Philippe de Chauvigny, dans la Vienne. Son principal a été menacé de mort. Les autorités ont condamné ces actes de «vandalisme». Deux plaintes ont été déposées, une «au nom du collège» et l'autre «par le principal en son nom propre».

Lire aussi:

L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
Israël, Royaume-Uni: les vaccins inefficaces face au variant Delta?
«Syndrome de l’escargot»: ces Français qui préféreraient rester confinés
Tags:
lycée, Montreuil, croix gammée, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook