Faits divers
URL courte
Par
21718
S'abonner

Après la synagogue de Béziers qui a reçu une lettre de menaces, la communauté juive de La Grande-Motte a été visée par un courrier du même type.

Une deuxième synagogue de l’Hérault a été visée par des menaces d’attentat en l’espace de quelques jours.

Selon Midi libre, un auteur anonyme tient envers la synagogue Beth Yaacov des propos antisémites, nazis, pro-palestiniens.

«J’attendrai que votre p*tain de synagogue de merde soit bien pleine comme ça je ferai un nettoyage (…). Je suis très armé, j'ai plusieurs Kalachnikov et beaucoup de munitions même la police du GIGN ou RAID ne me battra pas. Je suis très entraîné».

Une plainte a été portée et une enquête ouverte.

«Plus de carnage qu’au Bataclan»

Le 9 juin, la communauté de Béziers, également dans l’Hérault, a reçu un courrier rédigé à la main dans lequel l’auteur s’en prenait aux juifs en les qualifiant de «race de merde», de «parasites et de cancer de l’humanité». Il assurait être «très armé» et avoir acheté «deux Kalachnikov».

Il y indiquait également son intention d’aller «vider son chargeur» sur Robert Ménard, maire de la ville, sur sa femme et ses conseillers après avoir «fait plus de carnage qu’au Bataclan» dans la synagogue quand elle «serait bien pleine de vermine».

Une plainte a été déposée par l’association et le maire.

Les deux lettres envoyées semblent se ressembler dans l’écriture et les propos.

L’antisémitisme est répandu, estiment 74% des Français

Un sondage Ipsos réalisé pour le Crif et publié en février a montré que 74% des Français estiment que l’antisémitisme est répandu dans l’Hexagone.

Une tendance à la hausse a été remarquée par le Sénat en 2020. D’après les chiffres publiés le 26 janvier par le ministère de l’Intérieur, les faits à caractères antisémites ont augmenté de 27% en 2019.

42% des juifs déclarent ne jamais se sentir menacés dans leur vie quotidienne en raison de leur appartenance religieuse, tandis que 34% disent se sentir souvent ou de temps en temps menacés, selon une étude réalisée en janvier 2020 par l’Ifop pour Fondapol et l’American Jewish Committee.

Cette même enquête a constaté que 84% des juifs entre 18 et 24 ans indiquent avoir subi au moins un acte antisémite.

88% des Français estiment donc que la lutte contre l’antisémitisme dans l’Hexagone doit être prioritaire ou importante pour les pouvoirs publics, montre le sondage Ipsos pour le Crif.

Lire aussi:

Orage dans le Doubs: des grêlons géants brisent tout – photos
Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
Covid-19: «la stratégie de la peur», dernier outil d’«une élite dépassée»? – vidéo
Tags:
Kalachnikov, attentat, menace, synagogue, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook