Faits divers
URL courte
Par
6213
S'abonner

À la gare de Toulouse-Matabiau, un homme qui affirmait porter une ceinture d’explosifs et une arme a été maîtrisé par la police dans la soirée du mercredi 23 juin, relate La Dépêche. Plus tard, il s'est avéré que l'individu était fiché S.

Menaçant de «tout faire exploser», un homme, qui s'est avéré fiché S, a été maîtrisé par la police dans la soirée du 23 juin à la gare de Toulouse-Matabiau, informe La Dépêche. L’individu affirmait être armé et porter une ceinture d’explosifs.

Le visage dissimulé, vêtu d'un blouson, un individu a été découvert par les agents de la gare Toulouse-Matabiau avant sa fermeture. Quand ils lui ont demandé de quitter les lieux, l’homme a proféré des menaces. Une source proche du dossier précise que le suspect a gardé ses mains dans ses poches, d'où des fils sortaient, promettant de se faire exploser. Un périmètre de sécurité a alors été bouclé.

Les agents de sécurité ont procédé à l'évacuation de la gare.

Interpellation du suspect

Quand les forces de l’ordre, notamment la brigade anticriminalité (BAC) et la compagnie départementale d'intervention de la police appelées en renfort, sont arrivées sur le lieu, l'individu a de nouveau menacé de déclencher une explosion.

Les policiers de la BAC ont alors fait usage de leurs lanceurs de balles de défense afin de maîtriser l’agresseur, détaille le site Actu17.

Suite à son interpellation, il s’est avéré que l’homme n’était ni porteur d’armes ni d'une ceinture d’explosifs. Âgé de 40 ans, il est connu des services de police et fiché S. La sûreté départementale a été chargée des investigations dans le cadre d’une enquête pour menace de destruction dangereuse.

Après son interpellation, l’homme a été hospitalisé plus tard dans la huit, ajoute le site.

Aucun blessé n’est à déplorer suite au déroulement des événements.

Lire aussi:

Quelle forme pourrait prendre une «guerre mondiale» déclenchée par les États-Unis et la Chine?
Les vaccins à ARN messager modifient notre code génétique? La crainte des anti-vaccins passée au crible
Lassé du bâton occidental, le Liban se tourne vers la carotte de Téhéran, Moscou et Pékin
Tags:
menace, agresseur, armes, police, explosifs, France, Toulouse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook