Faits divers
URL courte
Par
91042
S'abonner

Un jeune a été poignardé et deux autres ont été poussés dans la Seine lors d’une bagarre sous le Pont-Neuf à Paris. Celle-ci aurait éclaté lorsqu’un groupe d’une quinzaine d’hommes ont tenté d’en racketter une douzaine d’autres, selon Le Parisien.

Dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 juin, vers 3 heures 30 du matin, une violente bagarre a éclaté entre deux groupes sur le quai du Louvre, sous le célèbre Pont-Neuf. D’après Le Parisien, un homme de 24 ans a été poignardé à trois reprises au niveau du fessier, et deux autres ont été jetés dans la Seine, repêchés ensuite par les pompiers.

Tous trois ont été emmenés à l’hôpital, leurs jours ne sont pas en danger. Les agresseurs ont pris la fuite et n’ont pour l’heure pas été retrouvés. Les enquêteurs ont interrogé plusieurs témoins, lesquels n’ont pas pu identifier la quinzaine de voyous s’en étant pris à la douzaine de jeunes.

«Selon la version des victimes, ces agresseurs voulaient les racketter et les autres ont résisté», indique une source proche de l’affaire auprès du quotidien.

Interrogé sur BFM TV, l’avocat Adrien Gabeaud, spécialiste des rixes, estime qu’il est «rarissime» qu’une bagarre aboutisse à ce que des participants soient jetés dans la Seine, en particulier en plein Paris. Un acte qui aurait pu être fatal, compte tenu des forts courants, rappelle la chaîne.

Violence à Paris

À peine six jours plus tôt, le soir de la Fête de la musique, une altercation entre deux personnes dans le 1er arrondissement a laissé un blessé grave au couteau. L’agresseur n’a pas été retrouvé. La victime, touchée à de multiples reprises, a dû être opérée. Elle était déjà connue des services de police, notamment pour port d’arme prohibé, violence et agression sexuelle. Samedi 19 juin, une violente rixe dans la gare de Lyon à Paris avait également fait beaucoup parler d’elle.

Réélue ce dimanche 27 juin, la présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse a fait de la sécurité l’une des priorités de son prochain mandat, bien qu’il ne s’agisse pas d’une compétence régionale, via un renforcement du «bouclier de sécurité». Déployée depuis 2016, cette mesure comprend le recrutement d’agents de sécurité dans les transports, l’installation de caméras de vidéoprotection ou encore la fourniture d’équipements pour les forces de l’ordre.

Lire aussi:

L'efficacité du vaccin de Pfizer est tombée à 39% face au variant Delta, constate Israël
Le gouvernement fait revoter les députés en pleine nuit pour imposer le pass sanitaire à l’hôpital
Un système de DCA russe détruit l’ensemble des missiles israéliens ayant visé une ville syrienne
Tags:
Paris, agression, arme blanche, bagarre, Seine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook