Faits divers
URL courte
Par
121517
S'abonner

Une école maternelle située à Marsillargues, à l’est de Montpellier, a été visée par des inscriptions antisémites. Le ou les auteurs auraient opéré durant le week-end après avoir commis une effraction.

Des tags à caractère antisémite ont été découverts à l’intérieur de l’école maternelle du Vidourle à Marsillargues, à une trentaine de kilomètres de Montpellier, a annoncé le préfet de l’Hérault sur son compte Twitter.

Selon le média local Métropolitain, des enquêteurs et des techniciens scientifiques de la cellule d’identification criminelle du groupement de gendarmerie de l’Hérault se sont rendus sur les lieux après avoir été alertés par le maire.

Une enquête ouverte

Le préfet du département Jacques Witkowski a condamné «avec la plus vive force ces agissements idiots qui évidemment n'honorent pas notre pays», relate pour sa part BFM TV.

Une enquête a été ouverte sous l’autorité du procureur de la République de Montpellier en vue d’identifier et retrouver le ou les auteurs, qui auraient opéré durant le week-end après une effraction des lieux. Aucun vol n’a pourtant été constaté, précise Métropolitain.

Énième incident ces derniers mois

Au cours de ces derniers mois, plusieurs établissements d’enseignement en France ont été visés par des actes de vandalisme à caractère antisémite. Ainsi, en mai dernier, des inscriptions de ce type ainsi que des croix gammées ont été vues sur les murs du collège Gérard-Philippe à Chauvigny, dans la Vienne. Dans le même temps, le principal a été menacé de mort.

En avril, des tags antisémites ont été découverts sur la façade de Sciences Po au 27 rue Saint-Guillaume à Paris. La direction a «condamné vivement cet acte odieux et lâche», promettant de «poursuivre plus que jamais son combat contre toutes formes de discrimination et d’atteintes à la dignité des personnes».

Lire aussi:

Le pass sanitaire en cause? L’institut Pasteur améliore ses pronostics pour la quatrième vague
Licenciement en cas de non-vaccination? La droite dénonce «une volonté de revanche sur le dos des salariés»
Plus besoin d’autorisation parentale pour vacciner les ados de 16 ans: «Le gouvernement ouvre une boîte de Pandore»
Tags:
effraction, Montpellier, antisémitisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook