Faits divers
URL courte
Par
204531
S'abonner

Une femme de 96 ans, fauchée par une trottinette électrique à Lyon, se trouve dans un état critique. La multiplication des accidents pousse certaines mairies à intervenir.

Alors que la dangerosité des trottinettes électriques interroge de plus en plus, un nouvel accident est venu donner du grain à moudre aux contempteurs de ces deux-roues.

À Lyon, une femme de 96 ans a en effet été percutée à deux pas de la place Bellecour, alors qu’elle traversait la rue, rapporte Le Progrès. L’accident s’est produit le 23 juin, mais l’état de la victime, transportée à l’hôpital, s’est depuis dégradé. Une procédure accident a été ouverte par la BADR (brigade des accidents et délits routiers). Le conducteur a été entendu par les enquêteurs.

Depuis l’arrivée des beaux jours, les accidents de ce type se multiplient. Le 18 juin, une Italienne de 31 ans a ainsi succombé à ses blessures après avoir été heurtée par une trottinette à Paris. Projetée au sol, la victime s’était même vu dérober ses affaires.

Début juin, deux enfants en trottinette avaient percuté une voiture dans le Jura. L’un d’entre eux, âgé de 12 ans, y avait laissé la vie.

Dans le même département, un sexagénaire sans casque a également été retrouvé inconscient sur la chaussée, près de son bolide à deux roues, mi-juin. Il est décédé des suites de ses blessures quelques jours plus tard.

Certaines municipalités sévissent

La fréquence de ces accidents a poussé plusieurs villes à réagir. À Paris, la mairie a ainsi poussé les opérateurs de trottinettes en libre-service à brider la vitesse de leurs véhicules en centre-ville. La limitation s’effectuera via GPS, lorsque les deux-roues entreront dans certaines zones. La mesure est entrée en vigueur ce 30 juin.

«C’est plus de dix endroits de Paris, qui correspondent à des grandes zones piétonnes, dans lesquels les opérateurs vont brider eux-mêmes la vitesse de leurs trottinettes à 10 km/h. C’est un grand pas. On va se donner deux mois d’été, qui sont des mois d’utilisation intense, pour voir ce qui va se passer», a ainsi expliqué à BFM TV Ariel Weil, maire de Paris Centre.

Une manière pour la municipalité de mettre la pression sur ces opérateurs, alors que l’hypothèse d’une suppression totale des flottes en libre-service est étudiée par les équipes d’Anne Hidalgo, selon l’AFP. Une décision déjà prise par Boulogne-Billancourt ou Issy-les-Moulineaux, où les trottinettes en libre-service ont été bannies en 2019.

Depuis octobre 2019, l’usage des trottinettes est régi par le Code de la route. Elles ont notamment l’interdiction de dépasser les 25 km/h (20km/h à Paris) et de rouler sur les trottoirs. Elles doivent emprunter les pistes cyclables lorsque celles-ci existent mais peuvent circuler sur les routes limitées à 50 km/h.

Lire aussi:

Un Gilet jaune interpellé pour avoir remplacé le portrait de Macron par un QR code
Grève des sapeurs-pompiers: «Nous préférons attendre d’avoir des certitudes sur les vaccins»
Didier Raoult propose de se mettre de la vaseline dans le nez pour contrer le Covid-19
Tags:
accident, accident mortel, Lyon, Paris, trottinette
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook