Faits divers
URL courte
Par
14736
S'abonner

Un homme qui était armé d’un sabre et qui criait «Allahu akbar» a poursuivi vendredi 2 juillet une passante en pleine rue de Nîmes. Il a été interpellé par la police, relate BFM TV. Selon les proches de l’agresseur, il souffre de troubles schizophrènes.

Munis d’un sabre avec une lame de près de 40 centimètres et criant «Allahu akbar», un homme a poursuivi une passante le 2 juillet dans la rue à Nîmes, informe BFM TV.

Les faits ont eu lieu vers sept heures du matin. La police a été alertée par plusieurs personnes qu’un individu torse nu et armé poursuivait des passants sur la voie publique.

Une source policière a précisé que l’individu avait été interpellé dans un logement du rez-de-chaussée et placé en garde à vue.

Selon les proches de l’agresseur, il souffre de troubles schizophrènes. En outre, ce Français de 37 ans se trouvait en état d’ébriété ce matin-là.

D’après la victime, l'individu a d’abord lancé un sabre dans sa direction avant de le reprendre.

Aucun blessé n’a été signalé.

Déjà connu défavorablement

Il s’est avéré qu’il était déjà connu des services de police pour une tentative de meurtre en 2018. Qui plus est, l’homme était également défavorablement connu du renseignement territorial pour comportement instable à potentialité violente, ajoute le média.

L’homme a été examiné par des médecins qui ont confirmé que son état était compatible avec sa mesure de garde à vue.

La Sûreté départementale est saisie de l'enquête.

Lire aussi:

La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
La politique vaccinale en France «fait assez sourire en Belgique», selon un épidémiologiste
Tags:
France, attaque, armée, armes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook