Faits divers
URL courte
Par
51828
S'abonner

Des échauffourées ont éclaté entre les forces de l'ordre et quelque 300 individus venus fêter les résultats du bac sur une plage de La Baule. La soirée était calme jusqu'à ce qu'un groupe d'une vingtaine d’individus cherche à s'installer à la terrasse d'un bar de plage. Des policiers ont dû disperser la foule avec des grenades et des tirs de LBD.

Des altercations ont eu lieu dans la nuit du 9 au 10 juillet entre des bacheliers et la police sur une plage de La Baule, rapporte France Bleu.

Des jeunes rassemblés en petits groupes fêtaient l’obtention du baccalauréat. Ils étaient au total plusieurs centaines, environ 300, d’après le décompte des forces de l’ordre.

La situation a dégénéré quand un groupe d’une vingtaine d’individus a tenté de pénétrer sur la terrasse d’un bar situé près de la plage. Inquiet, le gérant a refusé de les laisser passer et a appelé la police.

Lorsque les fonctionnaires sont arrivés sur place pour tenter de calmer les fêtards, ces derniers leur ont lancé des projectiles et tiré des feux d’artifice dessus. Dix CRS sont venus en renfort.

À son tour, les forces de l’ordre ont utilisé des grenades lacrymogènes, une grenade de désencerclement, sans pour autant réussir à disperser les fauteurs de troubles. La police, citée par France Bleu, précise qu’un fêtard a été touché par un tir de LBD tandis qu’il tirait un feu d’artifice.

Le projectile a raté sa cible et atterri sur une voiture quelques mètres derrière, sans causer de dégâts.

L’individu, 16 ans, déjà sous le coup d'une mesure d'éloignement du territoire, a pris la fuite mais a chuté dans sa course. Il a été interpellé et placé en garde à vue. Il doit être auditionné dans la journée.

Quant aux autres fêtards, ils ont été dispersés vers 4h.

Une deuxième nuit agitée

France Bleu précise qu’il s’agit de la deuxième nuit mouvementée à La Baule où les soirées entre jeunes sont nombreuses depuis l’annonce des résultats du baccalauréat.

Dans la nuit du 8 au 9 juillet, les CRS avaient déjà été contraints d'intervenir alors que deux groupes étaient prêts à en découdre avant de se retourner contre les policiers. L’un des fonctionnaires a été blessé à la tête par un coup de selle de vélo et a dû être suturé.

Les soirées sauvages envahissent le pays

Ces fêtes sauvages ne sont pas rares dans l’Hexagone ces dernières semaines. Paris et Versailles ont connu des soirées de type «Projet X» (selon le film de ce nom montrant une soirée qui dégénère), marquées par des échauffourées avec les forces de l’ordre.

Le 2 juillet, une telle fête a eu lieu sur la place du marché à Versailles (Yvelines), réunissant plusieurs centaines de jeunes. Elle s’est terminée par une bagarre entre deux bandes rivales. La police est intervenue pour disperser les groupes.

Lire aussi:

Une fusillade éclate à côté du Pentagone, le secteur est bouclé
Des sous-marins nucléaires russes arpentent-ils vraiment les fonds marins de l’Atlantique?
Les mesures de restriction des activités reviennent en force malgré la campagne de vaccination
Tags:
France, soirée, police, émeutes, interpellation
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook