Faits divers
URL courte
Par
7432
S'abonner

Un réseau de vente de vrais certificats de vaccination sur le réseau social Snapchat a été démantelé par la police française dans le sud du pays, rapportent vendredi des médias locaux.

Au moins 400 certificats de vaccination ont été retrouvés par les forces de sécurité, mais il pourrait y en avoir le «double voire le triple», selon une source policière citée par la presse.

Six personnes ont été mises en examen pour avoir vendu des centaines de vrais certificats de vaccination sur Snapchat à travers un système de fraude qui se déroulait grâce à une complice dans un centre de vaccination en banlieue lyonnaise.

Parmi les mis en examen, trois l'ont été pour atteintes à un système de traitement automatisé de données en bande organisée, faux administratif et détention de ce faux, blanchiment aggravé et association de malfaiteurs, selon une source judiciaire.

Une mise en examen pour blanchiment aggravé

Une autre personne a été mise en examen pour blanchiment aggravé et association de malfaiteurs et les deux dernières pour usage de faux administratif et également détention de ce faux, délit passible en France d’une peine de trois ans d'emprisonnement et de 45.000 euros d'amende.

Conformément aux réquisitions du parquet, deux personnes ont été placées en détention provisoire, les autres ont été placées sous contrôle judiciaire, ajoutent les médias.

Un compte Snapchat, baptisé «Médecin incroyable», était suivi depuis fin mai par les policiers, ajoutent les médias, faisant observer que l'homme derrière la plateforme agissait avec une complice travaillant dans un centre de vaccination en banlieue lyonnaise. Il vendait les certificats frauduleux entre 350 et 500 euros et proposait également des résultats de tests PCR négatifs ou positifs, ainsi que de faux diplômes ou de la fausse monnaie.

Ce démantèlement intervient alors que le pass sanitaire deviendra obligatoire d'ici à début août pour pouvoir accéder aux restaurants, cinémas, centres commerciaux et transports de longue distance, entre autres.

Lire aussi:

Le Conseil constitutionnel valide l'extension du pass sanitaire mais censure l'isolement obligatoire
Un ministre assure que l’État prendra en compte les «remarques» du Conseil constitutionnel, pourtant obligatoires
Le fils du chah d'Iran exhorte l'Occident à donner le coup de grâce à la République islamique
Tags:
vaccination, certification, passeport sanitaire, Snapchat
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook