Faits divers
URL courte
Par
1514710
S'abonner

Des journalistes de la radio RTL ont été pris à partie et insultés alors qu'ils couvraient deux manifestations anti-pass sanitaire à Paris fin juillet et jeudi à Marseille, a indiqué vendredi la Société des journalistes de la radio.

L'une de ces prises à partie s'est déroulée le samedi 24 juillet. «Un reporter qui couvrait le rassemblement anti-pass a été insulté et un manifestant a jeté son micro RTL à terre avant de prendre la fuite», a indiqué la même source.

L'autre agression s'est déroulée jeudi, à Marseille où un correspondant de la station a été «copieusement insulté "collabo, fils de pute"... a été la cible de crachats et un individu a menacé de s'en prendre à lui physiquement. Un autre manifestant a dû le raisonner pour qu'il ne passe pas à l'acte», a poursuivi la SDJ.

Vers une plainte

Sollicitée par l'AFP, la direction de la station a indiqué qu'elle porterait plainte en cas d'agressions violentes et qu'elle se verrait dans l'obligation de ne plus couvrir ces manifestations si les conditions de travail normales de ses journalistes ne sont pas réunies.

Samedi 31 juillet, une équipe de l'AFP avait elle aussi été prise à partie lors d'une de ces manifestations. Quelques jours auparavant, des journalistes de BFM TV avaient été insultés et menacés physiquement par des manifestants.

Pour le quatrième samedi consécutif, des manifestations «pour la liberté» et «contre la dictature sanitaire» sont prévues samedi dans plus de 150 villes en France.

Lire aussi:

Pas si brouillés? Mélenchon était bien présent aux cinquante ans d’Éric Zemmour
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
«Le Pr Raoult est responsable de milliers de décès évitables dans les pays francophones», selon un microbiologiste belge
Tags:
RTL, passeport sanitaire, manifestation, Paris, journalistes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook