Faits divers
URL courte
Par
108213
S'abonner

Un homme a pris pour cible des policiers à Saint-Étienne. Il a été grièvement blessé par les tirs de riposte, selon France Bleu. Un autre homme, qui accompagnait le tireur et a essayé d'échapper à la BAC, a aussi interpellé.

Un homme a ouvert le feu à plusieurs reprises sur des policiers ce samedi 7 août au niveau du square Violette dans le centre-ville de Saint-Étienne, et a été grièvement blessé par la riposte de ces derniers, annonce l'AFP, confirmant une information de France Bleu.

​L'agresseur a été transporté à l'hôpital et son pronostic vital est engagé. D'après France-Info, il est blessé au bas-ventre et à la jambe.

​Un deuxième homme, qui l'accompagnait et a lui aussi tenté d'échapper à la brigade anti-criminalité (BAC), vers 16h45 dans le centre-ville, a été interpellé sans être blessé.

Le tireur suspecté d'extorsion

D'après la préfecture de la Loire, les services de police du département avaient été alertés par des victimes de tentatives d'extorsion commises un peu plus tôt, sous la menace d'une arme, dans l'agglomération et à proximité d'un centre commercial.

Une unité de la BAC a surpris les deux individus, âgés d'une trentaine d'années, à bord d'une voiture Mercedes. Un homme a été interpellé directement, l'autre a essayé de prendre la fuite à pied avant d'être pris en chasse par les policiers. Il a alors ouvert le feu sur les policiers, explique France Info. Le tireur a ensuite tiré en direction d'une autre patrouille, dont les membres l'ont atteint de plusieurs balles, selon les autorités citées par l'AFP.

Les forces de l'ordre ont placé les personnes présentes à l'abri dans des restaurants et bars. Le dispositif de sécurité a été renforcé par les militaires de l’opération Sentinelle. 

La préfecture et le maire LR de Saint-Étienne, Gaël Perdriau, ont salué l'action des policiers, soutenus par des militaires du dispositif Sentinelle.

La police judiciaire est en charge de l'enquête, précise France Bleu. La police analyse la Mercedes signalée en début d'après-midi cours Gustave Nadaud, ainsi qu'une Clio garée au même endroit. 

Lire aussi:

Les chômeurs non vaccinés privés d’allocations en Autriche
La maison d’édition Nawa bientôt dissoute par Gérald Darmanin
La France rappelle ses ambassadeurs à Washington et Canberra pour consultations
Tags:
Saint-Etienne, fusillade, police, France, blessés
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook