Faits divers
URL courte
Par
2718112
S'abonner

Pour le quatrième week-end de suite, la colère ne faiblit pas chez de nombreux Français opposés au pass sanitaire, certains ayant même décidé d’étendre leur influence en multipliant les propos anti-vaccin, mais aussi complotistes et antisémites à l’aide d’une radio illégale émise dans le Morbihan.

Une radio illégale a été captée ces derniers jours dans le Morbihan. Nommée ANTIPASS, elle transmettait des propos virulents contre le pass sanitaire et les vaccins anti-Covid-19. Des auditeurs évoquent des propos «nauséabonds».

​Ils se présentaient «comme des résistants et reprenaient tout un vocabulaire de la Seconde Guerre mondiale. On est sous l’occupation, sous un régime totalitaire. Ceux qui se font vacciner sont faibles et participent à une sorte de transhumanisme. Et j’en passe sur le vocabulaire qui fait référence à la Shoah», rapporte à France Bleu un vacancier.

Les mêmes propos ont été également entendus par une jeune de 23 ans, en vacances à Baden.

«Je cherchais une radio musicale et je suis tombée sur une voix monocorde qui déblatérait des propos anti-passe sanitaire. Ça m’a choquée!», explique-t-elle à Ouest France.

Selon France Bleu, cette radio illégale a été diffusée du samedi 7 août au lundi 9 août sur la fréquence 107,9 Mhz. Au programme: des séquences de deux à trois minutes qui tournent en boucle.

Contacté par le média, le Comité territorial audiovisuel (CTA) de Rennes a indiqué «ne pas avoir été saisie de cette affaire, mais devait faire remonter l’information au CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) à Paris».

Un agent du CSA a fait des vérifications sur place mercredi 11 août, affirmant ne rien avoir relevé. Cependant, l’instance reste «vigilante et attentive» et n’exclut pas de saisir le procureur de la République en cas de réapparition de la radio pirate, précise France Inter.

Mouvement anti-pass sanitaire en France

Depuis que le pass sanitaire a été introduit en France, le 9 juin, des voix s’élèvent contre cette mesure. Avec son élargissement à d’autres endroits publics, annoncé par Emmanuel Macron fin juillet, le mouvement a pris de l’ampleur.

Aujourd'hui, le pass sanitaire est obligatoire pour accéder aux bars, restaurants, ainsi qu’aux grands événements réunissant du monde. Il est prévu qu’il soit élargi aux centres commerciaux dans certains départements particulièrement touchés par la nouvelle vague de contaminations.

Le week-end dernier, nombreux sont ceux à être descendus dans les rues en France pour protester contre l’extension du pass sanitaire. Le 7 août, ils étaient quelque 237.000 dans tout le pays, contre respectivement 200.000 et 160.000 les samedi 31 et 24 juillet.

Un appel a déjà été lancé pour de nouveaux rassemblements samedi prochain, le 14 août.

Selon un sondage Elabe pour Les Échos, Radio Classique et l'Institut Montaigne, seuls 37% des Français soutiennent cette mobilisation, quand 48% y sont opposés, voire hostiles.

Lire aussi:

Une voiture fonce sur une terrasse en centre-ville de Fontainebleau, plusieurs blessés
Sous-marins australiens: «Ce qu'il vient de se passer» pèsera sur l’avenir de l’Otan, selon Le Drian
Véran confirme un possible allégement concernant le pass sanitaire
Tags:
France, Morbihan, passeport sanitaire, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook