Faits divers
URL courte
Par
2910517
S'abonner

Trois hommes ont été abattus dans de nouvelles fusillades survenues à Marseille dans la nuit du 21 au 22 août. Les victimes ont été tuées avec des Kalachnikov. Les victimes étaient connues des services de police pour du trafic de stupéfiants.

Trois hommes ont été tués suite à deux nouvelles fusillades survenues dans la nuit du 21 au 22 août à Marseille.

La première tuerie a eu lieu dans le quartier de la Marine Bleue, vers 1h00. Deux individus ont été abattus à la Kalachnikov et au 9mm, indique La Provence. Des douilles de 7.62 et de 9mm ont été retrouvées sur place, a indiqué BFM TV.

Les victimes d’une vingtaine et d’une trentaine d’années sont mortes malgré l’intervention des marins-pompiers, précise La Provence.

Plus tard, le corps d’un homme de 27 ans a été retrouvé dans le coffre d’une voiture en feu. Il avait également été exécuté par une rafale de Kalachnikov, poursuit le quotidien.

D’après BFM TV, il a d’abord été enlevé par des hommes encagoulés dans le IVe arrondissement avant de se faire tirer dessus. Les criminels ont ensuite mis le feu à la voiture où son corps se trouvait.

«Toutes les victimes étaient connues de nos services pour des faits en rapport avec le trafic de drogue», a fait savoir une source policière auprès de La Provence.

Une source proche de l’enquête a évoqué auprès de l’AFP l’existence d’un éventuel lien entre les deux drames.

«S'il est trop tôt pour déterminer les motivations des auteurs de cet acte, ce nouvel épisode de violence n'entame pas la détermination des services de l'État à lutter sans relâche contre les trafics et la circulation des armes et à mettre tous les moyens pour retrouver les auteurs de ces homicides», a réagi auprès de l'AFP la préfète de police, Frédérique Camilleri.

Une enquête a été ouverte et confiée à la police judiciaire.

Une flambée de règlements de compte

Les faits s’inscrivent dans la série de règlements de compte, souvent en lien avec le trafic de stupéfiants, qui s’est déroulée dans la cité phocéenne cet été. Seulement durant ces derniers quatre jours, quatre personnes sont décédées dont un adolescent de 14 ans.

Plusieurs ont été blessées dont un autre jeune de 14 ans et un enfant de huit ans. Suite à une autre fusillade, un garçon de 18 ans se trouvait en urgence absolue. Même si les causes de l’attaque sont pour l’heure inconnues, il pourrait s’agir d’un «différend commercial», a évoqué La Provence.

Depuis le début de l’année et jusqu’au 19 août, 11 personnes ont été officiellement reconnues comme tuées dans des règlements de compte dans les cités et quartiers marseillais touchés par le trafic de drogue.

En 2016, 29 personnes sont décédées dans des règlements de compte à Marseille, un record depuis 30 ans, précise l’AFP.

Au niveau national, plus de 600 personnes ont été tuées entre le 1er janvier et le 30 juin 2021. Pour Xavies Raufer, ces actes sont principalement dus aux «règlements de compte entre malfaiteurs».

Lire aussi:

Pas si brouillés? Mélenchon était bien présent aux cinquante ans d’Éric Zemmour
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
«Le Pr Raoult est responsable de milliers de décès évitables dans les pays francophones», selon un microbiologiste belge
Tags:
Marseille, armes, fusillade, décès
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook