Faits divers
URL courte
Par
13653
S'abonner

Six personnes ont été blessées, dont trois grièvement, après avoir été renversées lors d'un rodéo sauvage dans le Pas-de-Calais par un chauffard qui a perdu le contrôle de son véhicule.

Alors que l’Hexagone est particulièrement touché par les rodéos urbains depuis la fin du premier confinement, le phénomène continue de prendre de l’ampleur, engendrant des accidents lors desquels des passants, mais parfois aussi des fonctionnaires de police sont percutés ou renversés, volontairement ou non.

Dans la nuit du 10 au 11 septembre, un rodéo sauvage a fait six blessés, dont trois graves, après qu’un conducteur a perdu le contrôle de sa voiture et a tapé une bordure dans la zone industrielle des Portes du Nord, à Libercourt, rapporte France 3.

Selon le quotidien régional, l’une des voitures «a fait un tête-à-queue», avant de percuter la foule.

Le Service départemental d’incendie et de secours du Pas-de-Calais (Sdis 62) a fait savoir sur Twitter que de nombreux effectifs ont été mobilisés sur place.

Le conducteur était indemne et a été exfiltré par les fonctionnaires pour éviter un lynchage, précise France 3. Il a été placé en garde à vue.

Une enquête a été ouverte.

Le maire de Libercourt, Daniel Maciejasz, a souligné auprès du média que les rodéos urbains étaient récurrents dans cette zone industrielle depuis le début de l’année et étaient connus des autorités.

Un fléau

Le problème des rodéos urbains a poussé Gérald Darmanin à demander dans une note confidentielle envoyée à Frédéric Veaux, directeur général de la police nationale, de mettre en place des mesures coercitives dans les «lieux les plus touchés» pour mettre fin au phénomène. Il a exigé une cinquantaine d’opérations de contrôle et de «saisir systématiquement les deux roues».

Un sondage de l’Institut Consumer Science & Analytics (CSA) réalisé pour CNews en juin fait ressortir que près de huit Français sur 10 (78%) souhaitent que les policiers mettent tout en œuvre pour arrêter les auteurs de rodéos urbains, tandis que 22% veulent que les courses-poursuites soient interdites aux fonctionnaires, «car cela peut entraîner des accidents graves pour les conducteurs des deux roues concernés».

Depuis la loi du 3 août 2018, le rodéo urbain est un délit passible d'un an de prison et de 15.000 euros d'amende.

Lire aussi:

Une voiture fonce sur une terrasse en centre-ville de Fontainebleau, plusieurs blessés
Sous-marins: Canberra et Washington réagissent au rappel des ambassadeurs français
Sous-marins australiens: «Ce qu'il vient de se passer» pèsera sur l’avenir de l’Otan, selon Le Drian
Tags:
France, rodéo, accident, blessés
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook