France
URL courte
Des attentats en France (janvier 2015) (71)
11710
S'abonner

A huit ans aussi, on peut être entendu pour "apologie d’acte de terrorisme".

Un enfant de huit ans a été entendu mercredi dans un commissariat de Nice pour des propos en faveur du terrorisme, rapporte Nice-Matin. 

Selon le quotidien, le petit Ahmed aurait tenu des propos de "solidarité" avec les terroristes au lendemain de l'attentat contre Charlie Hebdo. L'enfant aurait lancé: "Je ne suis pas Charlie, je suis avec les terroristes". 

"Dans le contexte actuel, le directeur de l'école a décidé de signaler ce qui s'est passé à la police", a précisé une source policière ayant ajouté qu'on "a convoqué l'enfant et son père pour essayer de comprendre comment un garçon de 8 ans peut être amené à tenir des propos aussi radicaux". 

A la question de savoir ce que voulait dire pour lui le mot terrorisme, le garçon a répondu qu'il ne savait pas. L’affaire a été rendue publique sur Twitter par l'avocat de l'enfant et de ses parents. 

L'histoire a eu un écho important dans les médias. Au cours de ces dernières semaines, des dizaines de personnes ont été condamnées en France à des peines de prison ferme ou avec sursis, ainsi qu'à des amendes pour apologie du terrorisme.  


Dossier:
Des attentats en France (janvier 2015) (71)

Lire aussi:

La souveraineté contre le terrorisme?
Réflexions sur la France de Charlie Hebdo
France: 10.000 militaires assureront la sécurité des "points sensibles"
France/prisons: quartiers spécifiques pour des islamistes radicaux (Valls)
Tags:
Charlie Hebdo, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook