Ecoutez Radio Sputnik
    Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, à l'Assemblée nationale le 17 février 2015

    Loi Macron: le gouvernement engage sa responsabilité

    © REUTERS / Charles Platiau
    France
    URL courte
    0 315
    S'abonner

    Le premier ministre Manuel Valls tente de rassembler ses troupes avant le vote en première lecture de la loi Macron.

    Le gouvernement va recourir à l'article 49.3 de la Constitution pour faire adopter le projet de loi d'Emmanuel Macron, a annoncé mardi le premier ministre Manuel Valls qui ne veut pas prendre "le risque d'un rejet". 

    "Rien ne nous fera reculer, c'est l'intérêt des Français", a déclaré le chef du gouvernement. 

    Après avoir fait ses comptes, l'exécutif a finalement opté pour le passage en force et va recourir à l'article 49.3 de la Constitution. Le Parti socialiste ne parvient pas à consolider une majorité pour faire passer le texte à l'Assemblée nationale.

    L'article 49.3 va permettre au gouvernement de se passer du vote des parlementaires pour faire adopter ce texte. Aussi, le projet de loi Macron sera-t-il donc considéré comme adopté en première lecture si une motion de censure ne renverse pas le gouvernement. 

    Le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone (PS) a suspendu le débat dans l'attente du dépôt d'une motion de censure de l'UMP.

    Préparé par le ministre de l'Economie Emmanuel Macron, ledit projet de loi est appelé à relancer la croissance économique dans le pays, mais l'opposition à ce texte est importante parmi les députés, même au sein du PS.

    Lire aussi:

    La France veut déverrouiller son économie
    Economie européenne: les Français redoutent une mainmise US (expert)
    Tags:
    Loi Macron, Assemblée nationale française, Manuel Valls, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik