France
URL courte
0 316
S'abonner

Il s’agit du cinquième incident de ce type en une semaine.

Des croix ont été brisées et des plaques renversées sur douze tombes du cimetière de Saint-Laurent-de-la-Cabrerisse (Aude), la profanation s’inscrivant dans une série d’actes similaires commis cette semaine.

Ces dégradations, perpétrées "dans la semaine", ont été constatées mercredi soir par "un habitant du village", a expliqué Xavier de Volontat, maire du village de moins de 800 habitants. Leurs auteurs n'avaient pas été retrouvés jeudi.

La profanation ne revêt "aucun caractère religieux ou raciste", a annoncé jeudi 19 février le procureur de Narbonne. "Il s'agit d'individus ayant bêtement voulu imiter les profanations dans l'Est de la France", a-t-il expliqué.

Suite à la profanation du cimetière juif de Sarre-Union, cinq profanateurs présumés, des adolescents âgés de 15 à 17 ans, originaires de la région et sans antécédents judiciaires, ont été placés en garde à vue.

Quelques jours plus tard, le cimetière chrétien de Tracy-sur-Mer, dans le Calvados, était à son tour profané. Deux autres actes de vandalisme sont aussi à déplorer dans ou à proximité des cimetières des communes de Challans (Vendée) et Issoudun (Indre).

Lire aussi:

Cimetière profané: Hollande promet d’être ferme face à l’antisémitisme
Nagui accusé d’être le responsable des mutilations de chevaux
Une explosion suivie d'un incendie dans le sud du Liban aurait fait des blessés – images
Tags:
cimetière, profanation, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook