Ecoutez Radio Sputnik
    Des soldats français dans le cadre du plan Vigipirate à Nice

    Attentats de Paris: quatre personnes en garde à vue

    © REUTERS / Eric Gaillard
    France
    URL courte
    Menace terroriste en Europe (341)
    0 115
    S'abonner

    Un proche d'Amedy Coulibaly et sa compagne, gendarme, ont notamment été mis en garde à vue.

    Quatre personnes figurant dans l'entourage d'Amedy Coulibaly, le preneur d'otages meurtrier du 9 janvier, ont été placées en garde à vue, rapporte lundi la presse française.

    Selon Europe 1, qui a révélé l'information, un proche d'Amedy Coulibaly, actuellement écroué dans un autre dossier de droit commun, et sa compagne, gendarme, figurent parmi les gardés à vue.

    L'Arc-de-Triomphe illuminé pour Charlie Hebdo
    © REUTERS / Youssef Boudlal

    Anciennement affectée au fort de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), un site de la gendarmerie qui abrite deux services de pointe, cette gendarme avait été suspendue en février. Convertie à l'islam, elle aurait après les attentats consulté les fichiers informatiques de la gendarmerie concernant son compagnon.

    Quatre hommes âgés de 22 à 28 ans et soupçonnés d'avoir apporté une aide « logistique » à Amedy Coulibaly avaient déjà été mis en examen et placés en détention provisoire fin janvier. Ils sont accusé d'avoir fourni des armes ou des véhicules à Coulibaly, ou l'auraient aidé à en acquérir.

    Début janvier, la France a fait face à une série d'attaques terroristes. Deux djihadistes français, Saïd et Chérif Kouachi, ont fait irruption dans la rédaction de l'hebdomadaire parisien Charlie Hebdo, tuant 12 personnes dont deux policiers. Par la suite, les deux frères Kouachi ont été tués dans l'assaut des forces de sécurité dans une imprimerie de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne) où ils retenaient une personne.

    Durant la même période, un autre djihadiste armé, Amedy Coulibaly, a tué une policière à Montrouge (Hauts-de-Seine). Un jour plus tard, il s'est retranché avec une vingtaine d'otages dans un supermarché casher à Paris. Il a été abattu par la police lors de l'assaut. Quatre otages ont péri.

    Dossier:
    Menace terroriste en Europe (341)

    Lire aussi:

    France: "alerte attentats" et "vigilance renforcée" maintenues
    Défense nationale : Sauvegarder le contrat hobbesien
    Paris: les terroristes ont utilisé des munitions bosniennes vieilles de 30 ans (médias)
    Charlie Hebdo: les services secrets derrière l'attaque (Jean-Marie Le Pen)
    Tags:
    Charlie Hebdo, Amedy Coulibaly, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik