France
URL courte
Crash de l'Airbus A320 de Germanwings (46)
0 41
S'abonner

Deux avions acheminant des proches des victimes du crash de l'A320 de Germanwings, ont atterri jeudi à l'aéroport de Marignane, près de Marseille, avant de rallier les lieux du crash où 250 à 300 d'entre eux seront réunis, a indiqué le porte-parole du ministère de l'Intérieur, sur place - rapporte l'AFP.

"Deux avions en provenance de Düsseldorf et Barcelone, avec à bord des proches de victimes, viennent d'atterrir", a précisé Pierre-Henry Brandet, présent sur la plate-forme aéroportuaire, où les familles doivent rencontrer le procureur de la République de Marseille et le commandant de la région de gendarmerie PACA, avant de rallier, en bus, le site de la catastrophe.

Selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur, il y a une "volonté commune, des familles, et des pouvoirs publics pour faire en sorte que pendant toute la période où ils vont être là, ils soient préservés, protégés, dans une sorte de bulle pour que la journée se passe au mieux".

"C'est une journée très difficile pour eux évidemment, émotionnellement", a-t-il ajouté, précisant qu'"ils vont être assez nombreux, entre 250 et 300."

"Ils pourront récupérer, prendre une petite collation, on doit leur permettre de déjeuner avant de repartir" en direction des Alpes-de-Haute-Provence, pour que le voyage soit "le moins pénible possible pour eux", a indiqué Pierre-Henry Brandet à l'AFP.

Un troisième avion devait encore atterrir en provenance de Düsseldorf, avec à bord des proches des membres d'équipage, a par ailleurs précisé le porte-parole de la compagnie Lufthansa, Marc Eskenazi.

Les familles et proche de victimes ont rejoint une salle à l'étage de l'aéroport, où le procureur de la République de Marseille, Brice Robin, et le Général Galtier, commandant la région de gendarmerie PACA, doivent leur donner des indications sur l'enquête en cours.

Une demi-heure environ avant l'arrivée des avions, les services de l'aéroport avaient installé barrières et draps noirs pour protéger les familles des sollicitations extérieures, et leur permettre de rejoindre la salle d'accueil aménagée à l'étage de l'aéroport.

"Les familles ne souhaitent pas de contact avec l'extérieur. Elles ne souhaitent pas rencontrer la presse, elles viennent là pour se recueillir sur les lieux du drame, pour avoir des explications qui vont leur être fournies par le procureur avec les gendarmes qui vont leur faire un point sur l'enquête", a expliqué le porte-parole du ministère de l'Intérieur.

 

Dossier:
Crash de l'Airbus A320 de Germanwings (46)

Lire aussi:

Crash de l'A320: les pilotes étaient inconscients
Crash de l’A320: les experts perplexes face au "comportement anormal" de l'équipage
L'A320 a contacté les contrôleurs aériens quelques minutes avant le crash
Crash A320: BEA annonce l'extraction des "données utilisables" de la boîte noire
Tags:
crash d'avion, Airbus A320, Germanwings, Pierre-Henry Brandet, Barcelone, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook