France
URL courte
0 641
S'abonner

Près de 300 tombes ont été dégradées dans une nécropole chrétienne de Castres (Midi-Pyrénées).

Entre 250 et 300 sépultures ont été dégradées mercredi dans le cimetière chrétien Saint-Roch de Castres (Midi-Pyrénées) sans profanation ni inscription, a annoncé la mairie de Castres.

"C'est une manifestation de grande ampleur puisque 250 tombes environ ont été touchées", a indiqué le maire de Castres, Pascal Bugis, cité par l'agence AFP. 

Un crucifix renversé à Tracy-sur-Mer, dans le Calvados
© AFP 2020 CHARLY TRIBALLEAU
Les agents municipaux ont retrouvé des crucifix arrachés, des bases et stèles cassés et des statues de la Vierge brisées, mais aucune tombe n'a été ouverte et profanée, rapportent les médias. Le site français Metronews précise que le carré juif aurait lui été épargné.

Ces dégradations sont "intolérables par leur ampleur, mais aussi parce que le ou les casseurs s'en sont pris aux symboles de la religion chrétienne", a ajouté M.Bugis à la chaîne de télévision France 3.

Le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve se rendra sur place le 16 avril.

Lire aussi:

Un cimetière catholique vandalisé dans le Calvados
Profanation d'un cimetière juif: François Hollande dénonce un acte "odieux"
La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Tags:
cimetière, cimetière Saint-Roch, Pascal Bugis, Castres, Midi-Pyrénées, Tarn, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook