Ecoutez Radio Sputnik
    Gérard Depardieu

    Depardieu à Cannes: "J'aime beaucoup Poutine" et "j'adore l'Ukraine"

    © Sputnik . Alexei Danichev
    France
    URL courte
    Gérard Depardieu se fait naturaliser russe (39)
    1922

    "Il y a tellement d'ethnies en Russie, tellement de choses, je n'ai pas la prétention de connaître, ni d'être le porte-parole de quoi que ce soit", a déclaré à Cannes Gérard Depardieu cité par l'AFP.

    Gérard Depardieu qui présente "The Valley of Love" au festival de Cannes a déclaré vendredi en conférence de presse qu'il "aimait beaucoup Poutine" et qu'il "adorait l'Ukraine", rapporte l'AFP. 

    "M. Poutine, je le connais bien, je l'aime beaucoup, je vais beaucoup en URSS, ou plutôt en Russie", a déclaré Gérard Depardieu en confondant les deux pays, ce qui n'a pas tardé à faire sourire les journalistes. 

    Interrogé sur l'Ukraine, l'acteur a dit qu'il ne comprenait rien à la situation dans ce pays et qu'il était "choqué comme tout le monde".  

    "J'adore le peuple ukrainien, mais les conflits ne sont pas de mon ressort. Je sais que si la Crimée était américaine ce serait différent. Pensez-y", a-t-il fait remarquer. 

    "J'adore l'Ukraine, j'y suis allé souvent avec Viktor Iouchtchenko [un ex-président ukrainien, ndlr], que je vois encore et qui n'a jamais voulu le pouvoir", a ajouté le célèbre acteur. 

    "Je n'aime pas la guerre, je n'aime pas les conflits, car ça fait des morts", a conclu Gérard Depardieu titulaire d'un passeport russe délivré en janvier 2013. Sa décision d'acquérir la nationalité russe a provoqué à l'époque un tollé dans les médias français.

    Dossier:
    Gérard Depardieu se fait naturaliser russe (39)

    Lire aussi:

    Depardieu: "je me sens presque Russe"
    Gérard Depardieu voudrait sept passeports (médias)
    Depardieu s'immatricule en tant qu'entrepreneur en Russie
    Depardieu jouerait le rôle de l'ancien président de Tchétchénie
    Tags:
    Gérard Depardieu, Viktor Iouchtchenko, Vladimir Poutine, Crimée, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik