France
URL courte
223674
S'abonner

D'après un rapport publié par le ministère de la Défense, seuls 40% de ses appareils militaires et civils sont disponibles immédiatement.

Le 13 janvier 2015, le député François Cornut-Gentille a interrogé le ministre de la Défense sur la disponibilité des aéronefs de l'armée de l'air française. La réponse n'est arrivée que six mois plus tard.

Selon le quotidien Libération qui cite le document, sur les 15 modèles (hors drones) que possède l'armée de l'air française, seuls deux, dont un petit jet et un avion de transport, avaient plus de la moitié de leurs appareils disponibles au 31 décembre 2014. En ce qui concerne les autres modèles, les remises en état clouent au sol une grande majorité de la flotte.

«Soldats du futur» français
© Photo. Sergey Safronov, Vladimir Dobrovolskiy
Ainsi, plus de 52% des 93 chasseurs Rafale des forces aériennes françaises ne sont pas en état de voler. La disponibilité des chasseurs Mirage est quant à elle comprise entre 38% et 41%, selon les modèles.

L'armée de l'air ayant refusé de fournir les chiffres pour plusieurs de ses modèles, l'état de la flotte de Mirage chargée de la dissuasion nucléaire reste inconnu, indique le quotidien.

Toujours d'après Libération, certains avions que possède l'armée de l'air ont été achetés "alors que le général De Gaulle était président de la République". Avec un âge moyen de 51,6 ans, les Boeing KC 135, 14 avions ravitailleurs, sont aujourd'hui les plus vieux.

Lire aussi:

Contrat Rafale: la France et le Qatar signent
Etat islamique: des Mirage français positionnés en Jordanie (Valls)
Irak: les avions français détruisent 12 dépôts de l'EI
Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
Tags:
avions, Rafale, Mirage, Boeing KC 135, Armée de l'air française, François Cornut-Gentille, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik