Ecoutez Radio Sputnik
    François Hollande

    Attentat en Isère: François Hollande rentre d'urgence de Bruxelles

    © Sputnik . MIGUEL MEDINA
    France
    URL courte
    Menace terroriste en Europe (341)
    6018
    S'abonner

    Suite à l'attentat perpétré ce matin en Isère, François Hollande rentre immédiatement de Bruxelles afin de présider un conseil de sécurité restreint à l’Elysée dans l'après-midi.

    Le président français, qui a pris part vendredi à un sommet européen à Bruxelles, tiendra un conseil de sécurité restreint à15H30 à l'Elysée avec les principaux ministres et les responsables de la police nationale et de la gendarmerie.

    Ce vendredi matin, un attentat a été commis dans une usine de la société Air Products en Isère, à Saint-Quentin-Fallavier, près de Lyon, faisant un mort et deux blessés légers. Un corps décapité et des morceaux de tissus laissant apparaître des inscriptions en arabe ont été retrouvés près du site. Il y aurait un ou deux suspects. Un homme a déjà été interpellé et identifié.

    Selon Bernard Cazeneuve, le ministre français de l'Intérieur, l'auteur présumé de cet attentat s'appellerait "Yassine Salhi. Il résiderait dans la région lyonnaise. Il aurait été en lien avec la mouvance salafiste. Il n'avait aucun casier judiciaire".

    Le ministre a également précisé que le suspect était inscrit sur "une fiche S (pour sécurité) en 2006 mais cette dernière n'avait pas été renouvelée en 2008. Le principal suspect et sa compagne ont été placés en garde à vue.

    Le président de la République a confirmé la nature terroriste de cette attaque.

    "L'intention ne fait pas de doute: c'est de provoquer une explosion. L'attaque est de nature terroriste dès lors qu'il a été retrouvé un cadavre décapité avec des inscriptions", a déclaré François Hollande.

    Cette année, c'est le troisième attentat commis en France par les islamistes. Le 7 janvier, trois individus ont fait irruption au siège de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo et ont ouvert le feu sur les personnes qui s'y trouvaient. L'attentat a fait 12 morts et 11 blessés. Les auteurs de l'attaque, les frères Saïd Kouachi et Cherif Kouachi, Français d'origine algérienne, ont fait l'objet d'une opération de recherche d'envergure sans précédent impliquant 88.000 agents de police et des services de sécurité.

    Le 8 janvier un autre terroriste, Ahmedi Koulibaly, a tiré sur deux agents de police à Montrouge — l'une a trouvé la mort. Le lendemain à 13 heures, il a ouvert le feu dans un magasin de nourriture casher à l'est de Paris, faisant quatre morts et prenant en otage plusieurs personnes. Les deux tragédies ont pris fin à peu près à la même heure: vers 17 heures, les forces de l'ordre libéraient les otages et éliminaient les trois terroristes.

    Dossier:
    Menace terroriste en Europe (341)

    Lire aussi:

    53 heures de terreur à Paris
    Charlie Hebdo: il ne peut pas y avoir de réaction universelle
    France: "alerte attentats" et "vigilance renforcée" maintenues
    Tags:
    attentat, islamisme, terrorisme, Elysée, Bernard Cazeneuve, François Hollande, Isère, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik