Ecoutez Radio Sputnik
    Nicolas Sarkozy

    France: Sarkozy demande la fermeture des mosquées salafistes

    © Sputnik . Mikhail Klementyev
    France
    URL courte
    72614
    S'abonner

    Suite aux attentats en Isère et en Tunisie, Nicolas Sarkozy s'est prononcé pour la fermeture des mosquées où sont prononcés des prêches radicaux.

    "Les mosquées dans lesquelles il y a des prêches radicaux doivent être fermées sans délai", a déclaré l'ex-président français dans une interview accordée mercredi au journal Le Monde.

    Critiquant le gouvernement qui, selon lui, n'a pas pris, "ou en tout cas pas suffisamment", la mesure de la menace terroriste depuis les attentats de janvier, l'ex-président propose un nombre de mesures destinées à contrer les islamistes, notamment, la répression des sites djihadistes, l'emprisonnement des Français de retour après avoir combattu dans les rangs de Daech et leur détention postérieure dans des centres de déradicalisation.

    En outre, M.Sarkozy propose d'empêcher ceux qui possèdent la double nationalité de revenir en France.

    Selon M. Sarkozy, il faut encore "passer à la vitesse supérieure quant à l'habilitation des imams, en faisant en sorte qu'elles (les habilitations) soient proposées par le Conseil français du culte musulman (CFCM) au ministère de l'Intérieur et retirées à la première dérive".

    Après les attentats sanglants de vendredi, le premier ministre français, Manuel Valls, a mis en garde ses compatriotes contre "une menace terroriste majeure", utilisant l'expression de "guerre de civilisation" face au terrorisme islamiste. M. Sarkozy lui a répliqué, en déclarant qu'"il faut toujours être indulgent avec les convertis de la dernière heure! Ce n'est pas une guerre de civilisations car Daech n'en est pas une mais une guerre à la civilisation".

    Récemment, la présidente du Front national Marine Le Pen a elle aussi proposé des mesures musclées.

    "Je demande depuis des mois des mesures fortes: retrouver nos frontières nationales en sortant de la passoire Schengen; expulser du territoire national les étrangers suspectés de fondamentalisme islamiste; expulser les binationaux coupables ou complices de ces actes abjects après les avoir déchus de la nationalité française; des moyens humains pour la police, le renseignement, l'armée, à qui on doit donner des ordres politiques; geler la construction de mosquées nouvelles et surveiller les prêches", a demandé Marine Le Pen au début d'un discours consacré au bilan des eurodéputés FN à Bruxelles et Strasbourg.

    Selon le dernier état des lieux, le nombre des mosquées et salles de prière passés aux mains des islamistes a plus que doublé en quatre ans, passant de 44 à 89 entre 2010 et l'année dernière. Selon les medias français, au moins 41 autres lieux de culte sont déstabilisés par ce que les experts appellent les "attaques djihadistes".

    Lire aussi:

    Attentat en Isère: un corps décapité – "un signe très fort lancé par des terroristes"
    Attentat en Isère: François Hollande rentre d'urgence de Bruxelles
    Attentat en Tunisie: quatre suspects interpellés
    Des policiers «en embuscade» chargent des manifestants et renversent un paraplégique à Rennes - vidéo
    Tags:
    mosquées, djihadisme, Etat islamique, Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy, Manuel Valls, Isère, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik