Ecoutez Radio Sputnik
    La présidente du Front national Marine Le Pen

    Marine Le Pen aurait engagé la Grèce vers la sortie de l'euro

    Visual Press Agency
    France
    URL courte
    44926
    S'abonner

    Marine le Pen affirme qu'à la place d'Alexis Tsipras, elle aurait engagé la Grèce vers la sortie de l'euro, car l'accord conclu lundi entre Athènes et l'UE aboutira à "l'hyper austérité pour les uns et à l'endettement à perpétuité pour les autres".

    La présidente du Front national, Marine Le Pen, a déclaré lundi, lors d'une conférence de presse à Paris, qu'à la place d'Alexis Tsipras, elle aurait engagé la Grèce vers la sortie de l'euro.

    "Oui, je l'aurais fait", a-t-elle répondu à la question de savoir si elle aurait initié, à la place d'Alexis Tsipras, la sortie de la Grèce de la zone euro. Selon la présidente du FN, l'euro est actuellement une "monnaie religieuse, sacrificielle, vaudou" qui "ne fonctionne pas".

    "La Grèce n'est plus libre. On a dépossédé le peuple grec de sa liberté", a martelé la présidente du FN, persuadée qu'il s'agit d'une "mise en esclavage d'un pays au sein même de l'UE".

    "La réalité, c'est que les Grecs passent à l'abattoir", a indiqué Mme Le Pen citée par les médias français.

    D'après la présidente du FN, "l'euro ne fonctionne pas, il pousse les pays vers l'effondrement économique, l'explosion du chômage, la paupérisation, la privation de leurs biens et de leur liberté". Cependant, estime-t-elle, les dirigeants européens ne veulent pas "admettre l'échec de l'euro car c'est admettre leur échec personnel".

    Mme Le Pen a en outre vivement critiqué la position du président français François Hollande.

    "Il ment aux Français en laissant penser que cette opération sera indolore pour eux. Pouvons-nous nous permettre ce nouvel endettement? Nous cumulons déjà 2.000 milliards d'euros de dette", a constaté la présidente du FN.

    Lire aussi:

    Grèce: accord à l’unanimité au sein de la zone euro
    Pologne: la Grèce doit rester dans la zone euro, mais sous conditions
    Euro et l'austérité sont "frères siamois" selon Marine Le Pen
    Tags:
    sortie, euro, Front national (FN), Marine Le Pen, Grèce, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik