Ecoutez Radio Sputnik
    Migrants clandestins dans le nord de la France

    Maire adjoint de Calais: l'aide de l'UE pour les migrants ne sert à rien!

    © AFP 2019 Philippe Huguen
    France
    URL courte
    Crise migratoire (789)
    819
    S'abonner

    La Commission européenne a annoncé son intention de verser à la France une première tranche de 20 millions d'euros dans le cadre du Fonds européen pour l'asile, la migration et l'intégration.

    L'aide financière de l'Union européenne ne réglera pas la crise européenne des migrations dont la ville française de Calais est la victime, a déclaré mardi à Sputnik le maire adjoint de Calais, Philippe Mignonet.

    "Si l'Europe pense que ces fonds permettront de régler le problème, c'est ridicule", a indiqué M.Mignonet à l'édition anglophone de Sputnik.

    Selon le maire adjoint, Calais compte actuellement près de 4.000 réfugiés de 23 pays fuyant les conflits en cours en Afrique du Nord et au Proche-Orient. Ces migrants survivent dans des conditions très précaires. La plupart d'entre eux souhaitent se rendre en Grande-Bretagne. D'après le gouvernement britannique, ils ont entrepris près de 39.000 tentatives illégales de passer par le tunnel sous La Manche pour entrer au Royaume-Uni entre avril 2014 et avril 2015.

    M.Mignonet a qualifié d'hypocrite la position de Londres à l'égard de la crise de Calais. "Les Anglais rejettent la responsabilité sur l'espace Schengen et la France et disent que la ville de Calais ne fait rien. Mais ce n'est pas la ville qui doit s'en occuper, ce problème est beaucoup trop compliqué pour une ville", a indiqué le maire adjoint. 

    M.Mignonet a rappelé que le système des allocations du Royaume-Uni attire les migrants clandestins, parce qu'ils "peuvent travailler au noir sans aucun contrôle, sans être arrêtés". Il a exhorté Londres à modifier la législation et notamment à durcir le contrôle des identités.

    Il a également appelé à étudier la crise de Calais dans un contexte plus général et trouver la cause du problème, notamment comprendre pourquoi les réfugiés quittent leurs foyers pour aller en Europe. "Il est temps d'élaborer une politique commune pour l'immigration en Europe et au sein des Nations unies", a noté M.Mignonet à Sputnik.

    La Commission européenne accordera 266 millions d'euros à la France et 370 millions au Royaume-Uni sur la période 2014-2020 dans le cadre du Fonds européen pour l'asile, la migration et l'intégration. Elle déjà versé 27 millions d'euros au Royaume-Uni et compte prochainement verser à la France une première tranche de 20 millions d'euros.

    L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a appelé les Vingt-huit à adopter "une approche plus large" en vue de régler la situation à Calais. Selon l'OIM, cette approche doit intégrer "une protection humanitaire conformément au droit international, le développement de voies de migration sûre et légale (…), une aide à la réinsertion, ainsi qu'une assistance destinée aux migrants vulnérables afin de lutter contre la traite des êtres humains, le trafic de migrants et les autres dangers dont ces derniers peuvent être victimes".

    Dossier:
    Crise migratoire (789)

    Lire aussi:

    Europe: 2,4 mds EUR pour faire face à la crise migratoire
    Les immigrés ne sont plus les bienvenus en Grande Bretagne
    Migrants: Cameron promet de durcir le contrôle à la frontière avec la France
    Tags:
    réfugiés, crise migratoire, migrants, Organisation internationale pour les migrations (OIM), Commission européenne, Union européenne (UE), Philippe Mignonet, Europe, Royaume-Uni, Calais, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik