Ecoutez Radio Sputnik
    France: reprise de la confrontation sur le prix du porc

    France: reprise de la confrontation sur le prix du porc

    © Sputnik . Ruslan Krivobok
    France
    URL courte
    4311
    S'abonner

    Les prix de la viande sont au centre d’une nouvelle confrontation déclenchée par le refus inattendu des acteurs du marché du porc d’acheter les bêtes aux éleveurs au prix revalorisé de juin dernier, a annoncé l’AFP.

    Les prix d'achat ont été revalorisés mi-juin sous l'égide du gouvernement qui actuellement dispose de moyens de pression limités: le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll cité par l'AFP a évoqué "la capacité à négocier, à discuter", souhaitant "que chacun assume ses responsabilités".

    Trois semaines après le mouvement de colère des éleveurs, qui avait paralysé plusieurs routes en France, il s'agit ici du retrait des deux principaux acteurs de l'abattage de porcs ce qui pourraient rendre la situation à nouveau tendue.

    Cependant, le premier ministre français Manuel Valls cité par l'AFP a, pour sa part, qualifié les conséquences de ce retrait de peu importantes.

    Ces entreprises estiment que le prix convenu au sein de la filière est intenable pour les abattoirs, comparé à celui en Allemagne ou en Espagne. Pourtant, ce prix vise à permettre aux éleveurs français de travailler en couvrant les frais de production.

    "Ce n'est pas un prix politique, mais un engagement qui a été pris" par les professionnels, a déclaré M.Le Foll cité par l'AFP.

    Lire aussi:

    Embargo russe: perte de 20 centimes le kilo pour les éleveurs français de porc
    Médias: éleveurs français en grève à cause des sanctions antirusses
    La France va débloquer 600 millions d'euros pour les éleveurs en difficulté
    Caen: les éleveurs en colère bloquent les accès au périphérique
    Tags:
    éleveurs, porc, agriculture, Manuel Valls, Stéphane Le Foll, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik