Ecoutez Radio Sputnik
    Mistral

    Mistral : l'opposition réclame une commission d'enquête

    © AFP 2018 Jean-Sebastien Evrard
    France
    URL courte
    Résiliation du contrat Mistral (128)
    391104

    Le Parti Républicain et le Front National demandent la formation d'une commission d'enquête parlementaire pour vérifier les chiffres non divulgués actuellement par le gouvernement et promis d'être dévoilés en septembre.

    En cette période de tension budgétaire, la facture finale de la non-livraison à la Russie de ces deux porte-hélicoptères, qui n'ont pas toujours trouvé de nouvel acquéreur, alimente déjà le mécontentement du contribuable français ainsi que de la classe politique. 

    La somme finale à préciser

    Initialement, le remboursement des frais engagés par la Russie ne devait pas dépasser 1,2 milliard d'euros, soit la somme initiale de la transaction, selon le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian. 

    Paris aurait déjà versé 785 millions d'euros, soit les sommes déjà avancées par la Russie. Seulement, si la dette sera acquittée, cela ne mettra pas fin aux dépenses importantes liées à la "dérussisation" et la "décustomisation" des Mistral, qui devraient coûter au moins 200 millions d'euros. Basés en France, les navires ont également un coût d'entretien. Selon, Hervé Guillou, le patron du chantier naval DCNS constructeur des Mistral, le coût de maintenance s'élèverait à au moins un million d'euros par mois pour payer le gardiennage et les assurances. Un spécialiste de l'Institut de relations internationales et Stratégiques (Iris) est moins optimiste, parlant d'une somme de 1 à 5 millions d'euros.

    "Ces coûts pourraient encore augmenter si les Mistral sont immobilisés suffisamment longtemps pour qu'un remplacement d'une partie de leurs systèmes à bord devienne nécessaire", a expliqué Hervé Guillou. La somme finale dépendrait alors du prix de revente, si d'aventure une vente devait avoir lieu. 

    Une erreur majeure pour l'opposition

    Pour la droite, une telle décision politique qui coûte tellement cher à la France ne peut pas rester lettre morte. 

    Sevastopol (L) and the Vladivostok warships, two Mistral class LHD amphibious vessels ordered by Russia from STX France in Saint-Nazaire, western France, on December 20, 2014
    © AFP 2018 Jean-Sebastien Evrard

    "Honte à François Hollande aux décisions diplomatiques néfastes pour la France et très coûteuses pour les Français qui doivent en payer très cher le prix!", a écrit l'eurodéputée LR Nadine Morano sur son compte Facebook:

    Mistral: les contribuables l'ont en travers de la gorge!Honte à François Hollande aux décisions diplomatiques né…

    Posted by Nadine Morano on mardi 11 août 2015

    Guillaume Larrivé, député LR de l'Yonne, s'indigne sur twitter:

    Les Républicains, quant à eux, accusent François Hollande et le ministre de la Défense "d'entretenir un flou inacceptable" et veulent apprendre le coût réel de "cette décision qualifiée par beaucoup d'irresponsable compte tenu de ses multiples conséquences". Ils réclament donc dans un communiqué publié le 12 août sur leur site officiel "une Commission d’enquête parlementaire" pour "vérifier les chiffres qui devraient être communiqués prochainement au Parlement."

    Le FN veut la démission de Jean-Yves Le Drian

    Le Front national pour sa part réclame directement la démission du ministre de la défense et dit se méfier également des chiffres officiels. "Pour avoir couvert les mensonges du président de la République en annonçant une facture minorée de près d'un milliard d'euros, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, devrait avoir la décence de quitter son poste. La légèreté coupable du gouvernement sur l'affaire du Mistral, comme sur le reste, choque légitimement les Français", a exigé le parti ce mercredi. La raison en est "un caprice de François Hollande". 

    "Le peu de souci pour l'argent public de l'exécutif, en cette période de vache maigre pour la plupart des collectivités territoriales et des services de l'Etat, est absolument révoltante", s'insurge le parti de Marine Le Pen.


    Dossier:
    Résiliation du contrat Mistral (128)

    Lire aussi:

    Les Mistral égyptiens seront équipés d’hélicoptères russes
    Mistral: les navires égyptiens pourraient être équipés d’armes russes
    Moscou formera les pilotes des hélicoptères Ka-52 destinés aux Mistral égyptiens
    Tags:
    remboursement, contribuable, Mistral, Guillaume Larrivé, Hervé Guillou, Nadine Morano, Jean-Yves Le Drian, Marine Le Pen, François Hollande, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik