France
URL courte
48947
S'abonner

Les CRS (police nationale française) ont eu recours au gaz ‪‎lacrymogène pour disperser ce mercredi matin une manifestation d’agriculteurs dans le département de la Manche, dans le nord-ouest de la France, rapporte l’AFP.‬‬

Selon toujours la même source, environ 150 hommes, des producteurs de lait et de viande bovine pour la plupart, ont participé à la manifestation. Les éleveurs ont tenté de forcer le passage vers la Préfecture de Saint-Lô, ce qui a poussé les CRS à faire usage de gaz lacrymogène pour les repousser.

En signe de protestation, les manifestants ont mis le feu à des pneus et se sont mis à disperser des déchets devant la Préfecture à l'aide de 15 tracteurs. D'après l'AFP, les agriculteurs ont déversé environ 30.000 litres de lisier sur la grille d'entrée et sur les agents de police qui cherchaient à les contenir.

« Absolument rien n'a avancé pour les filières d'élevage, malgré le plan d'urgence du gouvernement », a déclaré le président de la FDSEA de la Manche, Sébastien Amand, cité par l'AFP.

Depuis la mi-juillet, de nombreuses actions de protestation contre les prix de vente trop bas secouent la France. Les agriculteurs en colère exigent une augmentation considérable des prix de vente et un élargissement des programmes d'aides gouvernementaux. En signe de protestation, les manifestants ont déjà bloqué à plusieurs reprises la circulation, plaçant des barrages sur les routes.

Selon la dernière enquête IFOP pour Atlantico, 86% des Français estiment justifié le mouvement de protestation des éleveurs bovins et laitiers, dont 44% «tout à fait justifié». Seuls 5% des Français jugent les manifestations injustifiées.

Lire aussi:

Manifestation des éleveurs britanniques: des vaches au supermarché
Caen: les éleveurs en colère bloquent les accès au périphérique
Les éleveurs français protestent contre les sanctions
Régionales: «Ces élections étaient sabotées dans tous les sens du terme»
Tags:
protestations, éleveurs, manifestation, crise, agriculture, Europe, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook