France
URL courte
5285
S'abonner

Des milliers de producteurs de lait se rendront à Bruxelles afin de prendre part à la manifestation ayant pour but d’exiger une politique de prix équitables pour les produits laitiers.

Le 7 septembre prochain, les tracteurs de milliers de producteurs de lait vont faire route vers la capitale belge. Les éleveurs exigent auprès des institutions de l’Union européenne ainsi que des autorités nationales de soutenir les exploitations agricoles se trouvant au bord de la faillite.

Le même jour, à Bruxelles, aura lieu la réunion extraordinaire du Conseil Européen des ministres de l'Agriculture des 28 pays membres de l’UE. L’ordre du jour portera sur la situation critique dans le secteur laitier et dans la filière de l’élevage au sein de la production agro-alimentaire communautaire.

" Des milliers de personnes sur des centaines de tracteurs se rendront à Bruxelles afin de manifester pour une politique laitière raisonnable ", a rapporté un interlocuteur proche du dossier.

La suppression des quotas laitiers depuis le 1er avril 2015 dans toute l'Union européenne a eu pour conséquence une baisse des prix officiels d’achat de lait. Cette politique de prix s’est avérée désastreuse pour les fermiers car elle ne leur permet pas de couvrir leurs coûts de production.

Le Syndicat Majoritaire Européen a aussi lancé un appel à la mobilisation le 7 septembre dans la capitale belge, afin de faire état des conditions extrêmement difficiles des exportateurs agricoles européens. D’après les estimations de cette organisation, les agriculteurs des pays membres de l’UE ont perdu suite à l’embargo alimentaire russe quelques 5,5 milliards d’euros.

Fin août 2014, la Russie a décrété un embargo sur l’importation des produits alimentaires issus des pays qui avaient précédemment introduit des sanctions contre la Russie. En juin 2015, suite à la prolongation des sanctions, la Russie a prorogé la durée de l’embargo.

Lire aussi:

Le Pen: un vrai président lèverait les sanctions contre Moscou
Les fermiers britanniques, principales victimes des sanctions antirusses
Les sanctions contribuent à populariser le "Made in Russia"
Orage dans le Doubs: des grêlons géants brisent tout – photos
Tags:
lait, agriculteur, embargo, manifestation, sanctions, Union européenne (UE), Luxembourg, Bruxelles, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook