France
URL courte
532445
S'abonner

Le député de l’Assemblée Nationale, membre du parti Les Républicains et maire de Cours La Ville Patrice Verchère, a commenté les déclarations du chef du parti, l’ex-président français Nicolas Sarkozy, et a expliqué la prise de position de ce dernier sur les relations avec la Russie, dans un entretien pour Sputnik.

Selon M.Verchère, les Français manifestent de l'intérêt à l'égard des déclarations de Nicolas Sarkozy, notamment sur les relations avec la Russie.

"Moi qui suis parti en Russie plusieurs fois avec des collègues des Républicains et de la gauche, je pense qu'il y a une vraie prise de conscience de la nécessité de renouer des liens forts avec la Russie et de se parler pour trouver des solutions politiques", a souligné le député.

"Par rapport à la politique un peu brouillonne de notre gouvernement actuel et du président de la République F. Hollande, il est certain que si N. Sarkozy était réélu, il y aurait des relations toutes autres avec la Russie qui est notre partenaire depuis bien longtemps", a-t-il ajouté.

M.Verchère a explicité son point de vue sur la Crimée et le référendum de 2014. Selon le député, ce référendum "a non seulement donné comme résultat un rapprochement avec la Russie, mais c'est surtout son histoire qui a fait que ce rapprochement a été aussi si facile au niveau du référendum".

M.Verchère estime qu'une grande coalition internationale avec la participation de la France et de la Russie est nécessaire pour lutter contre le terrorisme en Syrie et en Irak.

"Moi, j'ose imaginer une prise de conscience de l'Occident en général pour une intervention commune avec les Russes, les Américains, les européens pour lutter contre des personnes qui ne respectent pas les lois et la dignité humaine", a déclaré le député.

Lire aussi:

Lutte anti-corruption: la Chine prête à coopérer avec la France
Le père de Nicolas Sarkozy expose ses toiles à Moscou
Migrants: France et Hongrie affichent leurs différends
Sarkozy hostile à une nouvelle guerre froide avec la Russie
Tags:
diplomatie, coopération, Patrice Verchère, Nicolas Sarkozy, Crimée, Russie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook