Ecoutez Radio Sputnik
    Calais, la Nouvelle Jungle

    Cazeneuve à Calais: l'armée bientôt mobilisée?

    © REUTERS / Pascal Rossignol
    France
    URL courte
    19164
    S'abonner

    Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve se rend à Calais aujourd'hui. Il devrait visiter le camp de migrants situé aux alentours de la ville, et s'entretenir avec la maire de la possibilité de mobiliser l'armée.

    Aujourd'hui, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve se rend à Calais. Cette visite, décidée au dernier moment, doit être consacrée à la question de la mobilisation de l'armée dans la ville pour renforcer le contrôle sur les migrants, selon France 3 Nord-Pas-de-Calais.

    Hier, la maire de Calais Natacha Bouchart a proposé de contrôler le camp de migrants qui se trouvait aux alentours de la ville à l'aide de l'armée.

    "Je n'exclue pas qu'il faille créer un poste de préfet chargé de la migration dans la région et utiliser l'armée afin de la contrôler", a déclaré la maire sur les ondes de RMC.

    Mme Bouchard espère que les troupes armées pourront notamment faire obstacle aux activités des réseaux des passeurs, et elle cherche également à rassurer les habitants de la ville.

    La population du camp illégal près de Calais a augmenté de 3.000 à 6.000 personnes. Les migrants vivent dans des conditions précaires. En automne, le camp a été inondé par des pluies torrentielles. Deux entreprises chimiques qui se trouvent non loin du camp rendent cette zone dangereuse pour la vie.

    Les photos de la "Nouvelle Jungle" de Calais publiées récemment sur le web, ont choqué les internautes. Ce camp est devenu l'agglomération française qui augmente de loin le plus vite. Pourtant, les réfugiés continuent à arriver dans la ville.

    Lire aussi:

    L'enfer dans un camp de réfugiés à Calais
    Migrants: la maire de Calais lance un appel au calme
    Pas-de-Calais: le directeur adjoint de la prison de Vendin-le-Vieil pris en otage
    Migrants: Valls à Calais, ou l'urgence de ne rien faire
    Tags:
    migrants, Natacha Bouchart, Bernard Cazeneuve, Pas-de-Calais, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik